Partenariats·Partenariats Nathan·Romans jeunesse

Nos éclats de miroirs

Cléo a 15 ans, 1 mois et 20 jours. C’est un décompte important car c’est pile à cet âge qu’Anne Frank est morte. L’histoire de cette dernière a profondément touchée l’adolescente d’un autre temps que celui de la Seconde Guerre mondiale. En étant consciente que leurs deux destins ne sont en aucun cas comparables, Cléo décide de raconter elle aussi son quotidien dans un journal intime en s’adressant à celle qu’elle appelle son « écrivaine préférée ». Il est question de sa vie avec sa sœur aînée, bûcheuse déterminée à monter les échelons de la société, et sa mère, souvent très perturbée et inaccessible. De sa relation avec Bérénice qui se dit être son amie mais qui est plus souvent cruelle qu’amicale. De Dimitri également, qu’elle connaît depuis l’enfance et qu’elle a perdu de vue puis retrouvé. D’un certain mois de janvier à un certain mois d’avril, Cléo observe, se pose des questions, s’amuse, est triste, comprend, se découvre, s’affirme.

Nos éclats de miroir est un roman de Florence Hinckel dans lequel l’écriture aide à mettre en avant les maux et la complexité de l’adolescence, et à exposer les tragédies familiales et leurs répercussions sur l’existence de ceux qui restent. Le journal de Cléo est un précieux outil psychanalytique et éphémère qui dévoile son parcours riche en émotions jusqu’à ce qu’elle soit prête à faire face aux obstacles qui se mettent sur le chemin de son épanouissement ainsi qu’à oser profiter de tout ce qu’il y a de merveilleux. Voilà ! Nos éclats de miroir, publié aux éditions Nathan, c’est une tranche de vie, un bout de chemin à faire aux côtés de Cléo tandis qu’elle retrouve de la force. C’est soigné, c’est beau, cela a du sens, cela donne envie d’ouvrir son journal ou d’en tenir un. C’est un agréable moment de lecture.

Présentation de l’éditeur :
Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise. Je vais te parler de nos éclats de miroirs. Les tiens, les miens, les leurs.

Editions Nathan

Publicités

6 réflexions au sujet de « Nos éclats de miroirs »

  1. Je me souviens du bouleversement et de l’empathie immédiate que j’avais ressenti en lisant le Journal d’Anne Frank et ce roman fait écho !
    Quelle belle idée a eu Florence de mettre cette autrice en résonance avec son héroïne.
    Bon week-end, Pauline ❤

    J'aime

Répondre à PHILIPPE D Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s