Divers

Au revoir Saint-Ex

« Il y a tant de belles conquêtes ouvertes aux hommes »

Antoine et Saint-Exupéry aimait les équations impossibles, les casse-tête infaisables, voulait être marin, était inventeur, était appelé Major Ex par les américains qui ne savaient pas prononcer son nom, a réussi à obtenir l’ordre de voler alors qu’il avait passé l’âge. C’était également un conteur magnifique que tout le monde écoutait passionnément, le raconteur d’histoires que tout le monde connaît grâce à des œuvres majeures de la littérature comme Le petit prince, Vol de nuit, Terre des hommes ou Courrier Sud.

C’est à l’occasion de l’exposition Les derniers jours de Saint-Exupéry que John Philips, pilote et ami de Saint-Ex, a publié l’ouvrage intitulé Au revoir Saint-Ex. Dedans, il raconte qui était Saint-Ex, intègre l’intégralité de Lettre à un américain et présente de superbes photographies du pilote, écrivain, poète, rêveur abattu en vol en 1944 alors qu’il était en mission photographique. Saint-Ex est souvent accompagné sur les photos. Il est dit ici combien il a intensément marqué tous ceux qui ont croisé son chemin. Publié aux éditions Gallimard, ce livre est profondément émouvant et inspirant. Tout ce qui évoque Saint-Ex ne l’est-il pas ?

Antoine de Saint-Exupéry sur ce blog :

Publicités

2 réflexions au sujet de « Au revoir Saint-Ex »

  1. Je reprends votre dernière phrase, Pauline, car elle résume si bien, « tout ce qui évoque Saint-Ex ne l’est-il pas ? »
    Merci pour cette présentation et belle soirée,
    Nancy

    J'aime

Répondre à NANCY Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s