Romans étrangers

Mary Reilly

Mary Reilly a été lu avec le club de lecture pour sa rencontre du 23 novembre 2019.

Mary Reilly est domestique dans la maison du Docteur Jekyll. Contrairement à beaucoup de jeunes femmes de sa condition, elle sait lire et écrire et, tout d’abord pour répondre à la demande de son Maître, elle raconte qui est elle, d’où elle vient, dans différents carnets. Les voici. Après avoir évoqué son enfance difficile, Mary se concentre sur son travail et sur sa relation avec le Docteur Jekyll. Un jour, celui-ci explique à son personnel qu’un homme du nom de Mr Hyde a désormais tous les droits dans la maison et le laboratoire et qu’il faut donc répondre à ses demandes comme s’il s’agissait des siennes à chaque fois qu’il viendra.

Mary Reilly est un roman de Valerie Martin dans lequel elle s’applique au jeu aussi excitant, fascinant et amusant que difficile de la réécriture. C’est un ouvrage gothique à l’ambiance brumeuse très marquée. L’histoire avance en même temps que Mary qui ne ménage pas sa peine – tout en se tenant à une frontière difficile : doit-elle accepter son destin et y a t-il une autre vie qui l’attend quelque part ?

L’histoire du Docteur Jekyll de son point de vue à elle laisse place à des profondeurs, ambiguïtés et pistes de réflexions nouvelles sur l’homme, ses désirs, ses peurs, sa place dans la société, la société en question. Mary Reilly et l’oeuvre de R.L Stevenson s’entrelacent magnifiquement (c’est bien d’avoir le texte du Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde en tête pour mieux en profiter) et c’est très beau. Si joli à imaginer que Stephen Frears a porté ce texte à l’écran.

Présentation de l’éditeur :
Angleterre, fin du XIXe siècle. Voulant échapper à son père alcoolique, brutal et incestueux, la jeune Mary Reilly entre au service d’un riche savant dans une demeure cossue. Le maître des lieux est le Dr Jekyll. Parce qu’il est bienveillant avec elle, Mary pense avoir enterré son douloureux passé. Absorbé dans ses travaux, le Dr Jekyll veille jusque très tard chaque nuit. À son insu, Mary l’épie dans son laboratoire, jusqu’au jour où elle fait la connaissance de celui qu’elle prend pour le nouvel assistant du docteur, Mr Hyde. L’homme est aussi rustre et brutal que le Dr Jekyll est éduqué et attentionné. Cependant, Mr Hyde fascine la jeune femme bien davantage qu’il ne la fait fuir… Ressurgissent alors les peurs qu’elle croyait enfouies.

6 réflexions au sujet de « Mary Reilly »

  1. Je n’ai jamais lu l’original, mais maintenant je suis vraiment tentée de lire les deux livres ! Je trouve ça vraiment intéressant de prendre le point de vue d’une servante sur ce récit. C’est un intéressant comme réécriture. Merci pour la découverte 😀

    J'aime

  2. Lu il y a longtemps déjà « L’étrange cas de Dr Jekyll et de M. Hyde » dont j’ai encore en mémoire.
    Du coup, « Mary Reilly » pourrait bien me plaire.
    Merci pour la découverte, bonne journée. Bises.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s