Le coin des BD, Mangas...·Marcel Pagnol en BD

Marius, la BD, Tome 1/2

Faut-il encore présenter La Trilogie Marseillaise ? Dans ses trois films et livres, Marcel Pagnol met en scène Marius, Fanny et César. Mais aussi Honorine, Panisse, Escartefigue, Piquoiseau, Monsieur Brun.

Marius et son père, qui ne savent pas se dire à quel point ils s’aiment, tiennent le Bar de la marine. Marius est fou de Fanny qui l’aime en retour. Mais le garçon aime aussi passionnément la mer. Quelle vie choisir ? Faire du mal à ceux qui tiennent à lui ? Et Fanny, suivra-t-elle son cœur ou son honneur ? Pour l’instant, elle tente de rendre Marius le plus jaloux possible. Car le vieux et veuf Panisse, quant à lui, tenterait bien sa chance auprès de la jeune femme…

Dans La Trilogie Marseille, il est question de liberté, d’accomplissement personnel, de réussite professionnelle et de paternité à une époque où il n’était pas question pour une femme d’élever seule son enfant. Bien que tout un chacun soit gonflé d’amour et de tendresse, les esprits sont butés parce que prisonniers des traditions. Dans de telles conditions, les choix sont difficiles, rageants et rendent ces œuvres poignantes.

La collection de bandes dessinées Marcel Pagnol s’empare avec panache et émotion de cette histoire dont le lecteur ne parvint décidément pas à se lasser. Scotto, Stoffel et Morice sont encore une fois très fidèles à la pièce et au texte paru ensuite en livre. Fidèles également à l’ambiance et à la façon dont les personnages se meuvent sur scène ou dans l’imagination. Les dialogues ont l’accent, si si ! Les pages chantent et il y fait bien chaud. Les scènes culte sont encore une fois (à tout jamais !) délicieuses, les hommages à Marcel émouvants. Vite, la suite !

Présentation de l’éditeur :
Marius, le fils de César le cafetier du bar de la Marine, passe son temps à admirer les bateaux qui font escale dans le Vieux Port. Il ne vit que pour une seule chose : embarquer sur un navire et partir pour des pays lointains. Il est tellement obnubilé par cette idée qu’il ne voit même pas l’amour que lui porte Fanny, la marchande de coquillages, depuis l’enfance. Pour attirer son attention, Fanny décide de le rendre jaloux et se laisse courtiser par le vieux Panisse, ami de César. Mais si Marius aime lui aussi Fanny en secret, il ne peut faire taire son désir du grand large.

Marcel Pagnol sur ce blog

Une réflexion au sujet de « Marius, la BD, Tome 1/2 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s