Romans jeunesse

Sans foi ni loi

Abigaïl Stenson est une hors-la-loi au grand cœur. Garett est orphelin de mère et son père, pasteur, est violent. Alors que Stenson vient de braquer une banque, elle prend le jeune homme en otage pour fuir. En route vers le Wyoming ! Kidnapping ou libération ? Car dans la ville où Garett et Stenson s’installent, le garçon devient un vrai acteur de l’Ouest Américain. Il tombe amoureux, apprend à tirer et se fait des amis. Le temps passe. Malgré les attaches que Stenson a en ces lieux, rester pour de bon ne fait pas partie des options. Garett pense aussi au fait que son père voudra le récupérer…

Dans Sans foi ni loi, c’est Garett lui-même qui raconte l’aventure qu’il a vécue auprès de Stenson dix années auparavant. Marion Brunet le met au cœur d’un western captivant, entraînant et, surtout, sans concession. Les mots ne cachent rien de la violence de l’endroit où se déroule l’histoire et de l’époque, ils claquent et pénètrent le lecteur comme des balles. Celui-ci vit les péripéties comme s’il y était, sent les odeurs, entend la musique, voit se dessiner les rocheuses et se lance dans de grandes chevauchées. Une sublime ode au choix et à la liberté dans un univers parfaitement maîtrisé et offert.

Présentation de l’éditeur :
Lorsqu’une hors-la-loi débarque chez lui et le kidnappe, Garett est terrifié. Pourtant Ab Stenson, cette femme indomptable, est celle qui lui ouvrira les portes d’un avenir moins sombre, loin de son père violent. Fasciné par sa ravisseuse, Garett découvrira ses plus grands secrets, ceux qu’on ne révèle qu’à ses plus proches amis. Dans son sillage, il rencontrera l’amour et l’amitié, là où il les attendait le moins. Jusqu’au bout de la route, où Ab lui offrira le plus beau des destins : la liberté.

« La première fois que j’ai obéi à Ab Stenson, je n’ai pas vu qu’elle était belle. D’ailleurs je n’ai pas compris que c’était une femme avant un moment, vu qu’elle portait des habits d’homme, le cheveu court, et qu’elle était si sale que seul un homme – du moins je le pensais à l’époque – pouvait traîner un col noir de crasse comme le sien et des paquets de poussière rouge au creux de chaque pli du visage. »

5 réflexions au sujet de « Sans foi ni loi »

  1. Ce roman m’intrigue depuis que j’ai vu qu’il s’agissait d’un des coups de coeur du salon du livre de Montreuil… Pourtant j’ai trouvé le résumé très peu alléchant… Il ne me reste plus qu’à le lire pour m’en faire ma propre idée ^^

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s