Romans jeunesse

Qui aime bien

« Je marche au milieu de mes rêves. »

Valentine s’apprête à donner son premier spectacle en public. Elle est clown. C’est une passion et elle la tient de son père aujourd’hui décédé mais qui ne la quitte jamais et auquel elle parle longuement très régulièrement. À la maison, la jeune femme doit faire avec une mère violente dans ses propos et dans ses gestes. Heureusement, il y a Lorenzo aux yeux bleus comme le ciel pour lui apporter douceur et confiance. En chemin vers sa grande première, Valentine raconte son histoire.

Qui aime bien est un roman de la collection Ego, de la maison d’édition Talents Hauts. Les textes de cette collection sont courts et narrés à la première personne. Ce sont « des romans pour les ados qui disent « je » ». Ici, Isabelle Vouin explore le deuil avant tout. Autour de lui gravitent tout de même les relations mère fille, la culpabilité, l’amitié, l’amour, l’identité. La lecture de Qui aime bien est dure, acérée, elle prend aux tripes. L’ouvrage veut aussi aider à libérer la parole sur la violence à la maison. Tout comme il veut donner de l’espoir et encourager tout un chacun à tout faire pour s’affirmer et réaliser ses rêves. L’écriture est en plus magnifique.

Présentation de l’éditeur :
« Qui aime bien châtie bien. »
Qu’est-ce qu’elle me l’a dite cette phrase !
J’y ai même cru.
C’était bizarre quand même ce « aime bien ».
Si on aime, on aime forcément bien.
Ça n’existe pas de mal aimer. »

2 réflexions au sujet de « Qui aime bien »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s