Divers

Planification d’une lecture commune #054

Lorsque nous pourrons sortir de chez nous sans nous exposer au danger, le club de lecture se réunira pour parler de L’homme qui savait la langue des serpents. En attendant, on reste chez nous !

Présentation de l’éditeur :
Voici l’histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, de sa sœur qui tomba amoureuse d’un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, de son oncle qu’il aimait tant, d’une jeune fille qui croyait en l’amour, d’un sage qui ne l’était pas tant que ça, d’une paysanne qui rêvait d’un loup-garou, d’un vieil homme qui chassait les vents, d’une salamandre qui volait dans les airs, d’australopithèques qui élevaient des poux géants, d’un poisson titanesque las de ce monde et de chevaliers teutons un peu épouvantés par tout ce qui précède.

Peuplé de personnages étonnants, empreint de réalisme magique et d’un souffle inspiré des sagas scandinaves, L’Homme qui savait la langue des serpents révèle l’humour et l’imagination franchement délirante d’Andrus Kivirähk. Le roman, qui connaît un immense succès en Estonie depuis sa parution en 2007 (plus de 40 000 exemplaires vendus pour un pays d’à peine 1,4 million d’habitant) retrace dans une époque médiévale réinventée la vie peu banale d’un jeune homme qui, vivant dans la forêt, voit le monde de ses ancêtres disparaître et la modernité l’emporter. Une fable? Oui, mais aussi un regard ironique sur notre propre époque, comme le souligne Jean-Pierre Minaudier dans une postface bien renseignée.

Les lectures du club de lecture du Mans sont ici
Toutes les lectures communes sont ici

3 réflexions au sujet de « Planification d’une lecture commune #054 »

  1. Cela intrigue ! bon courage en cette période en espérant que l’on sorte vite de cette propagation du virus. En attendant, on profite de son petit chez soi et de lire etc… ! 🙂

    J'aime

  2. Il a l’air étonnant et dépaysant !
    Bonnes lectures, Pauline, j’espère que vous parvenez à profiter de ce temps de confinement, qui étrangement, n’est pas aussi propice que ça à tout ce que l’on voudrait faire, car notre cerveau doit s’adapter à ce nouvel emploi du temps !
    Belle journée, bon courage ❤

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à fait ça, Nancy ! J’en profite pour faire des choses dans la maison. Et tout le monde dans la maison toute la journée, ça fait du boulot ^^ J’ai hâte d’être à jour sur le blog en fait. Mais je dois aussi corriger des copies et rattraper mon retard en sommeil, haha ^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s