Révolution, Tome 1 : Liberté

Liberté est le premier tome de 300 pages d’une trilogie sur la Révolution française. Les livres d’après s’intitulent déjà Égalité et Ou la mort. Florent Grouazel et Younn Locard ont travaillé cinq ans sur ce projet. Le résultat est magistral. Cette période historique n’est pas beaucoup mise en avant dans la bande dessinée. Pas sûr que d’autres veulent tenter l’aventure tout de suite. Oui, on en est là ! Promis.

Grouazel et Locard ont dessiné les planches à deux. Il faut vraiment que le lecteur soit concentré ou s’amuse à chercher quelques indices pour savoir à qui il doit telle ou telle page. Les textes, quant à eux, sont de différents niveaux de langue en fonction de qui parle et toujours adaptés et compréhensibles.

L’ouvrage est divisé en parties. Différents points de vue sont explorés. Place au philosophe, à la poissarde et à l’enfant mutilé et malnutrie. Place à ceux qui sont à la recherche d’un sauve conduit ou seulement d’un morceau de pain. Place à ceux qui se trouvent à l’Assemblée mais surtout place à ceux qui ne savent pas où ils dormiront le soir venu. Place au peuple ! Les auteurs mettent le lecteur au cœur de la Révolution pour qu’il la vive. Tandis qu’on va chercher les armes, tandis qu’on prend la Bastille.

Des noms célèbres circulent, bien entendu, c’est obligé. Mais ce ne sont pas vraiment eux qui intéressent ici et c’est bien, c’est ce qui rend l’entreprise passionnante. Avec des détails incroyables, les dessins (qu’ils remplissent une case en haut à gauche ou qu’ils se déploient sur une double-page spectaculaire) terminent d’embarquer dans ce voyage bruyant, odorant, sale, dangereux. Ce voyage vraiment puissant et admirable qui commence en 1789 et qui se finira en 1794.

Présentation de l’éditeur :
Younn Locard et Florent Grouazel ont publié à l’An 2, en novembre 2013, un album très remarqué : Éloi, un huis-clos dramatique situé à bord d’une frégate en 1842. Ils proposent ici, au terme de cinq ans de travail, une fresque d’une folle ambition, qui évoque les événements de 1789 à 1794 en se tenant au plus près du peuple, et non dans les pas des grandes figures de l’époque. Dans le premier tome, alors que la capitale est plongée dans le tumulte des États généraux et que l’opinion est encore soudée autour de la personne du Roi, on voit certes passer Marat, Lafayette, Robespierre, mais on suit surtout, tour à tour, une gamine des rues, un journaliste pamphlétaire et agitateur, deux aristocrates jumeaux montés de leur Bretagne natale, une poissonnière des Halles, un philosophe anglais et bien d’autres personnages. Comment s’inventent, dans le tumulte, de nouvelles manières de vivre et de lutter ? Quel usage faire de soi-même au sein d’une telle époque ? Chacun des personnages essaie jour après jour, dans l’irrésolution généralisée, d’apporter sa réponse personnelle à ces questions. Remarquablement documenté, écrit et dessiné à quatre mains (les dessinateurs alternent toutes les 15 ou 20 pages), Révolution est la chronique passionnante des années où le vieux monde a basculé.

Florent Grouazel et Younn Locard sur le plateau de La Grande Librairie :


Une réflexion sur “Révolution, Tome 1 : Liberté

  1. Ça a l’air intéressant ! par contre pas très fan des dessins après, c’est moi j’ai encore du mal à être séduite par le genre BD niveau dessins 😉
    Bonne journée ! bises

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s