Romans jeunesse

Et le désert disparaîtra

Dans un certain futur où la Terre est recouverte de Sable et où les hommes ont oublié le vocabulaire en lien avec la nature, le peuple de Samaa doit chasser et abattre des arbres pour les échanger contre des vivres. La jeune fille ne rêve que d’une chose : partir elle aussi à la recherche d’arbres. Mais cette tâche est réservée aux hommes. Qu’à cela ne tienne, Samaa est plutôt déterminée. La voilà donc qui désobéit et qui suit les chasseurs. Évidemment, rien ne se passe comme prévu et c’est pour son plus grand bien et celui de l’humanité. Elle est perdue et blessée quand elle trouve un arbre. Celui-ci devient son refuge et son amie. Naïa, comme elle l’appelle, sème même des graines que Samaa va protéger comme des enfants. Un nouveau regard sur les arbres est né, un nouveau combat est en train de naître. Il va être long et difficile, mais il est nécessaire.

Et le désert disparaîtra est un roman de Marie Pavlenko qui a définitivement de vrais dons de conteuse. Elle a choisi ici, pour la forme, un texte plutôt court mais qu’il faut savourer. Un long poème ? Peut-être. Elle y marie, pour le fond, deux grands thèmes : l’écologie et le féminisme. Samaa est un personnage attachant par sa condition et son courage. En effet, à qui et à quoi faut-il obéir, et dans quel but ? Le lecteur a l’impression de comprendre, d’ouvrir les yeux en même temps qu’elle. Il est inquiet, émerveillé, déchiré, déterminé avec elle. Samaa emmène dans un monde qu’il faut absolument éviter d’engendrer. C’est avec une énorme force, des mots puissants que l’être humain est prévenu. S’il ne comprend pas après cela… Quel pouvoir, cette littérature ! Quel cadeau que ces mots ! 

Présentation de l’éditeur :
Samaa vit dans un monde qui pourrait être le nôtre bientôt. La vie a presque entièrement disparu de la surface de la Terre. Le sable a tout dévoré. Son peuple, nomade, traque les derniers arbres et vend leur bois pour survivre. Samaa aimerait être chasseuse, elle aussi, mais c’est une charge d’homme. Un jour, elle désobéit et suit les chasseurs. Mais le désert a mille visages. Samaa se perd, et fera une rencontre qui changera le destin de sa tribu à jamais.

2 réflexions au sujet de « Et le désert disparaîtra »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s