Romans français

Un homme à distance

Kay est libraire à Fécamp. Jonathan est américain et teste des lieux pour un guide touristique à travers la France. Féru de littérature, Jonathan demande à Kay de lui procurer certains ouvrages. Il lui laisse aussi la liberté d’en choisir certains pour lui. Un détail, Kay n’était pas là lorsque Jonathan est passé à la librairie avant de reprendre la route. Ils communiquent donc par écrit. Au fil du temps, leurs lettres se font plus douces, plus intimes, plus provocantes. Kay et Jonathan se font des confidences, s’énervent, se demandent pardon. Ils s’échangent des courriers amoureux qui laissent entrevoir une jolie histoire ! Mais Kay, trop blessée par sa dernière relation, ne veut pas que Jonathan entre dans sa vie autrement qu’à travers la poste et leur arrangement entre commerçante et client.

Un homme à distance est un roman épistolaire. Katherine Pancol y glisse beaucoup de charme à travers Kay, jeune libraire de 30 ans au cœur brisé et à l’âme envahie par un lourd passé. Les références littéraires sont aussi ce qui fait battre l’intérêt du lecteur. Ce dernier est bien heureux de voir qu’il y a la liste des ouvrages cités en fin d’ouvrage. Les échanges entre Kay et Jonathan sont formels, touchants, pleins de mystères, drôles ou douloureux. L’intrigue qui les unit fait réfléchir à la gestion de la souffrance, de la culpabilité et des regrets pour pouvoir aller de l’avant. Est-ce possible pour commencer ? Et si oui, comment ? Une lecture agréable, c’est elle qui gagne au jeu de la séduction et des surprises.

Présentation de l’éditeur :
« Ceci est l’histoire de Kay Bartholdi. Un jour, Kay est entrée dans mon restaurant. Elle a posé une grosse liasse de lettres sur la table. Elle m’a dit : Tu en fais ce que tu veux, je ne veux plus les garder. » Ainsi commence ce roman par lettres comme on en écrivait au XVIIIe siècle. Il raconte la liaison épistolaire de Kay Bartholdi, libraire à Fécamp, et d’un inconnu qui lui écrit pour commander des livres. Au fil des lettres, le ton devient moins officiel, plus inquisiteur, plus tendre aussi. Kay et Jonathan parlent de leurs lectures, certes, mais entament un vrai dialogue amoureux. Ils se font des scènes, ils se font des confidences, ils se tendent des pièges, s’engagent dans une relation que Kay, hantée par le souvenir d’une déchirure ancienne, s’efforce de repousser. Mais qui pourrait prédire vers quelle révélation l’emmène ce nouveau lien noué à travers des livres dont chacun des correspondants se sert comme de masques pour cacher ses vrais sentiments ? Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es et comment tu aimes… semble dire ce nouveau roman de Katherine Pancol.

What do you want to do ?

New mailCopy

2 réflexions au sujet de « Un homme à distance »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s