Partenariats·Partenariats Bayard·Romans jeunesse

Un été en liberté

Été 1989. Brune, Élise, Paul et Violette ont l’autorisation de leurs parents pour quitter Paris et aller passer les vacances en Ardèche, là où leur mère a grandi. Tous les quatre n’entendront pas les disputes, n’auront pas à subir les propos violents et injustes de leur père pendant les quatre semaines qui arrivent. Installés et organisés pour s’occuper de la plus jeune d’entre eux, ils se couchent tard, dessinent, lisent, se baignent, font des confitures… Mais Violette a à peine le temps d’ouvrir son roman qu’un certain Bosco et sa mobylette font leur entrée dans son existence. Peut-on tomber réellement amoureux lorsqu’on a 14 ans ?

Dans Un été en liberté, pas de téléphone portable ni aucun objet connecté mais des poèmes écrits à la main sur un bout de papier, des livres laissés sur un guidon, de l’insouciance (beaucoup même!), un premier amour, la nature et beaucoup de temps à perdre sont les ingrédients qui font vivre au lecteur une douce parenthèse. D’ailleurs, si celui-ci s’attarde sur la couverture d’Andrea Serio, il voit combien l’ambiance qui s’en dégage colle aux texte de Mélanie Edwards. Violette est la narratrice. Elle est et Bosco sont de beaux amoureux qui savent transmettre leurs papillons dans le ventre. Peu importe l’issue de leur histoire, elle est et restera à tout jamais importante pour eux. Un été en liberté pour se libérer de beaucoup de choses, un été en liberté pour imaginer toutes les perspectives. Une lecture estivale mais pas que. Un été en liberté est un beau roman.

Présentation de l’éditeur :
Cet été, Violette, Paul, Brune et Élise passeront les vacances seuls dans le hameau d’Ardèche où leur mère a grandi. Leurs parents sont trop débordés pour les accompagner. Heureux d’échapper à leurs disputes incessantes, les quatre frères et sœurs s’installent à Férréol. Là, perdus dans la nature, ils s’organisent, veillent les uns sur les autres et goûtent à une liberté précieuse. Violette pensait passer ses vacances à dormir tard, lire et se baigner… mais quand elle croise un garçon à mobylette qui file à travers les sentiers ensoleillés, son été prendre un tout autre tournant.

3 réflexions au sujet de « Un été en liberté »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s