La joueuse de go

La joueuse et l’officier japonais se rencontrent autour d’une partie de go. Son armée à lui occupe la Mandchourie, elle mène une existence plutôt libre pour une jeune fille de son âge. Lui s’oublie dans les bras d’une geisha, elle dans celui d’un résistant. Lui voit les horreurs des combats, elle sa sœur dépérir à cause d’un mariage raté. Shan Sa a étroitement lié ces deux destins mais ne le savent pas. Ils traversent maintes épreuves en tentant d’être stratèges autant sur le plateau de jeu que dans leur existence. Ils s’observent, s’interrogent, au fur et à mesure que la Chine s’effondre sous l’ennemi.

La joueuse de go a été récompensé du Prix Goncourt des lycéens 2001. La joueuse et l’officier se partagent la narration, ils prennent la parole un chapitre sur deux. La construction de l’ouvrage est simple. Malheureusement, elle est aussi carrée de bout en bout. Tout ce qui fait sa forme est d’ailleurs ainsi et au final relativement froid. Le contexte et les événements sont la plupart du temps prenants, les thématiques sont fortes, mais l’entrain est gâché par des phrases courtes, sans émotion et des passages qui mettent mal à l’aise plutôt que de transmettre, comme prévu, volupté et poésie. Il n’est pas facile de s’attacher aux personnages, ils agacent même à plusieurs reprises. La fin est abrupte. Attendue ou pas, elle n’a pas eu le traitement délicat de certaines scènes. La joueuse de go emporte donc totalement ou pas du tout.

Présentation de l’éditeur :
Depuis 1931, le dernier empereur de Chine règne sans pouvoir sur la Mandchourie occupée par l’armée japonaise. Alors que l’aristocratie tente d’oublier la guerre, une princesse de seize ans joue au go, place des Mille Vents. Sur le damier, elle bat tous ses prétendants. Mais elle ignore encore son adversaire de demain : un jeune officier japonais dévoué à l’utopie impérialiste. Ils s’affrontent, sans un geste, jusqu’au bout, tandis que la Chine vacille sous les coups de l’envahisseur. Troublant et ardent, La joueuse de goest l’un des romans majeurs de ces dernières décennies.


4 réflexions sur “La joueuse de go

    1. Je t’ai laissé un commentaire car il me semblait que tu l’avais lu. Effectivement, j’ai eu du mal…
      Bonne après-midi à toi aussi ! Oui, je commence une autre lecture qui devrait sans doute plus me plaire 🙂
      Bisous

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s