Portrait au couteau

1910 : Marie est modèle pour le peintre Odilon Voret. Les sept francs qu’elle gagne chaque jeudi lui permettent de payer ses cours de danse à l’Opéra de Paris. Un jeudi, à la fin d’une séance, le destin de Marie change de trajectoire…

De nos jours, Antonin et Elisabeth sont étudiants en art. Le modèle qui pose pour le cours de dessin a de mystérieuses cicatrices sous le sein. Au musée d’Orsay, le tableau d’une jeune femme poignardée à mort lui ressemble étrangement. L’artiste n’est autre qu’Odilon Voret. Une investigation périlleuse débute alors.

Portrait au couteau est un polar fantastique entraînant, plein d’action, de suspens, de surprises, d’amour et d’humour. Les lecteurs qui connaissent et aiment Malika Ferdjoukh y retrouvent son style, ses références et ses phrases irrésistibles. Parmi celles-ci : “Ils restaient accrochés l’un à l’autre, s’étreignant comme au bord d’une falaise par une nuit de tempête”. Plus jamais le lecteur ne regardera de toiles sans penser à Marie. Sans se rappeler les fenêtres sur le monde de l’art qu’on lui a ouvertes dans cet ouvrage. Un “cold-case” à l’intrigue aiguisée tout comme il faut ! 

À partir de 12 ans, aux éditions Bayard.

La couverture de Portrait au couteau est signée Clément Oubrerie.

Présentation de l’éditeur :
Hiver 1910. Tous les jeudis, la jeune danseuse Marie Legay quitte l’Opéra de Paris et s’en va poser pour le peintre Odilon Voret. C’est un grand homme sombre, terrifiant, qui peint au couteau. Elle l’a surnommé « l’Ogre ». Ce jeudi-là, le destin de Marie bascule dans l’effroi… XXIe siècle. Antonin et Élisabeth, étudiants en art, observent avec stupeur la jeune fille qui pose pour la classe de dessin. Flavie – c’est son nom – porte en effet, au niveau du cœur, des cicatrices étranges, semblables à cinq coups de couteau.

Quelques jours plus tard, au musée d’Orsay, Antonin découvre, stupéfait, fasciné, un tableau signé Odilon Voret. Intitulé « Le cœur déchiré », il représente une jeune fille assassinée de cinq coups de couteau…

Qui est-elle ? A-t-elle un lien avec Flavie ? Et lequel ? C’est le début d’une dangereuse enquête, une enquête dans les mystères du temps, qui va mener Antonin, Élisabeth et Flavie bien plus loin qu’ils ne l’imaginaient…


4 réflexions sur “Portrait au couteau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s