Une vraie famille

Suite à un drame, François et Mathilde se sont retirés en Bretagne. Ils vivent seuls dans leur grande maison dont ils avaient prévu de retaper une partie et au jardin qui aurait bien besoin d’un peu d’attention. C’est pourquoi François se décide finalement à engager quelqu’un. Ce quelqu’un est un certain Ludovic, un drôle de jeune homme peu loquace rencontré sur le bord de la route qui se dit factotum et qui est en tout cas au moins capable de changer un pneu crevé. Dès les premières heures effectuées sur la propriété des Vasseur, l’homme à tout faire se montre en effet extrêmement talentueux. Les choses s’enchaînent alors. Les projets se montent et Ludovic, qui n’aurait apparemment que sa camionnette pour abri, se retrouve à vivre avec le couple le temps des travaux.

« Nous commettons tous des erreurs. »

Le comportement parfois étrange de cet étonnant employé et l’opinion de certaines de ses connaissances sur le fait d’accueillir un inconnu pousse tout de même François à mener son enquête. De plus en plus déstabilisé au fur et à mesure de ses découvertes, il préserve pourtant sa femme qui s’attache jour après jour à Ludovic. Mais dans tous les cas, l’universitaire et son épouse ne peuvent s’attendre à ce qu’ils sont sur le point de vivre. Entre prudence, peur, paranoïa, surprises et folie, Valentin Musso leur a concocté une vraie descente aux enfers dont il ne faut dévoiler plus de détails. Une vraie famille, quel doux titre pour une histoire qui noue aussi bien les entrailles. Une histoire extrêmement bien mise en scène, aux personnages à la psychologie très bien créée et maniée qui mène le lecteur par le bout du nez. Les phrases incisives, les rebondissements, l’horreur, la fascination, l’affection, la frustration, tout cela s’entrechoque dans la tête, le cœur et l’estomac du lecteur pendant presque quatre-cent pages. C’est aussi prenant que troublant. C’est délicieux.

Une vraie famille

Présentation de l’éditeur :
Il s’appelle, c’est Ludovic du moins le prénom qu’il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence. Les Vasseur, un couple de parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d’un drame personnel, l’engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s’installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard. Mais ce qu’ils ignorent, c’est que leur cauchemar n’a pas encore commencé. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n’est pas du tout celle qu’ils croyaient. Avec ce thriller glaçant, plongée en eaux troubles d’un couple ordinaire et d’un jeune homme en quête d’une vraie famille, Valentin Musso donne le meilleur de son talent, après le succès du Murmure de l’Ogre (Seuil, 2012) et de Sans faille (Seuil, 2014).

A vos nombres 2014


13 réflexions sur “Une vraie famille

  1. C’est très tentant ! En plus, j’ai bien envie de découvrir l’auteur. Je note le titre. Même si la tournure prise par l’histoire semble très différente, le début du résumé me fait penser à un livre peu connu que j’ai adoré et que je te recommande fortement : « Pierre Noire » de Chantal Forêt. L’atmosphère de ce roman est étouffante mais on a du mal à décrocher. J’ai vraiment beaucoup aimé.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s