146298

146298 est une suite de chiffres que la grand-mère d’Elsa a de tatoué sur son bras. La jeune fille a mis du temps à comprendre ce qu’ils étaient. Car elle eu beau poser des questions durant son enfance, personne dans sa famille ne lui a jamais répondu. Le jour où, en classe, elle voit, apprend, elle réalise. A ce moment, elle réussit à faire parler sa grand-mère qui lui dévoile tout. Ses parents, sa sœur qu’il fallait appeler Monique et non Minalé, le voyage de quatre jours dans un wagon sans boire ni manger, la séparation, les maladies, le froid, les squelettes ambulants. Pour tenter de comprendre, Elsa essaye. Elle arrête de manger, de boire, se donne au froid, mettant sa santé en danger. Mais aucune condition ne peut égaler celles dans lesquelles s’est retrouvée sa grand-mère. Aujourd’hui, celle-ci oublie. La plupart du temps, elle ne reconnaît plus sa petite fille. Alors, Elsa se rend chez un tatoueur avec un projet bien précis en tête.

Ce « parcours », Elsa le raconte au lecteur pendant qu’elle souffre sous l’aiguille. Pendant que la tatoueuse va du 1 au 8, pendant que l’adolescente s’approprie le passé de sa grand-mère jusque dans son sang. Cette histoire qui semblait impossible, inimaginable. Et pourtant. Cette histoire qu’il faut absolument continuer à transmettre et qu’Elsa a trouvé palpable et « réalisable » en se marquant elle aussi à tout jamais. 146298 est un texte de la collection D’une seule voix des éditions Actes Sud Junior. Narré à la première personne, il est court au point de se lire d’une traite. Rachel Corenblit l’a rendu surprenant, intense, accessible et extrêmement efficace. Un livre bouleversant sur l’identité et le devoir de mémoire.

146298

Présentation de cet éditeur :
146298
. Une suite de chiffres tatoués sur le bras de sa grand-mère. Elle les a vus toute sa vie sans leur donner plus de sens. Puis un jour, en classe, elle comprend. D’abord en colère face à ce secret de famille trop longtemps caché, elle parvient enfin à convaincre sa grand-mère de lui parler, de faire le tri dans sa mémoire défaillante : la rafle, le voyage, le camp, la faim… Les vies de la jeune fille et de la vieille femme se croisent et s’entremêlent pour se mettre au diapason.

A vos nombres 2014


5 réflexions sur “146298

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s