Romans étrangers

Americanah

Ifemelu est originaire du Nigeria. Si elle commence son parcours universitaire dans son pays, elle l’interrompt pour le poursuivre aux États-Unis où sont déjà partis sa tante Uju et son neveu Dike. Elle quitte alors ses parents et surtout Obinze, son amour. Une fois sur le continent américain, Ifemelu réalise qu’elle est noire. Ses journées sont désormais empreintes du racisme ambiant. Pendant qu’elle se bat pour subvenir à ses besoins, pendant qu’elle observe, analyse, comprend l’Amérique, pendant qu’elle devient une célèbre blogueuse, Obinze se voit refuser le visa qui pouvait lui permettre de la rejoindre. Il a l’occasion de se rendre en Angleterre où il travaille sans papiers pendant quelques temps avant d’être renvoyé au Nigeria, où il se marie et devient riche.

« Americanah » n’est pas un mot que le lecteur peut trouver dans le dictionnaire. Il désigne quelqu’un qui a quitté le Nigeria pour les États-Unis et qui en est revenu avec de nouvelles habitudes, façons de parler ou de se faire remarquer. Le roman de Chimamanda Ngozi Adichie commence quand Ifemelu s’apprête à repartir chez elle après des années passées aux États-Unis. Mais le retour d’Ifemelu, le lecteur n’y assiste qu’en fin d’ouvrage. Quand son enfance, sa famille, son adolescence, son histoire avec Obinze, sa galère américaine, ses opportunités américaines lui ont été racontées. Quand la condition de noir et la conception de race en général en Amérique, en Angleterre et en Afrique ont été contemplées, étudiées, expliquées. Quand les sociétés, les éternelles tensions et les hommes ont été mis à nus. Quand l’auteur s’est faite une des plus grandes examinatrices du monde, quand elle a été aussi douce, touchante que lucide et cinglante. Quand elle veut conclure par le pouvoir et le possible de l’amour. Parce qu’Americanah, roman intelligent, saisissant, captivant, écrit à la perfection et sûrement très important, est aussi radieux qu’inquiétant.

Americanah Americanah VO03 Americanah VO02 Americanah VO01

Présentation de l’éditeur :
« En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire. » Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés? Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria. À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d’ombre, Americanah est une magnifique histoire d’amour, de soi d’abord mais également des autres, ou d’un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.

Chimamanda Ngozi Adichie Americanah VO04 Americanah GF

15 réflexions au sujet de « Americanah »

  1. Très belle chronique qui met en èvidence tous les points positifs que j’ai pu trouver dans ce roman. J’y ai aussi trouvé des longueurs surtout sur la première partie en Amérique, d’autant plus que le personnage d’Ifemelu n’ a pas su m’émouvoir contrairement à Obinze.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s