Partenariats Hachette·Romans jeunesse

La fabuleuse Gilly Hopkins

Gilly Hopkins n’est pas très aimable, un peu malpolie, et a toujours un chewing-gum dans la bouche. Les services sociaux s’occupent d’elle depuis qu’elle est toute petite et sont sans cesse obligés de la changer de famille d’accueil. C’est pourquoi, un beau jour, elle arrive chez Maime Trotter dont la spécialité est de prendre chez elle des enfants sans parents pour s’occuper d’eux. Maime Trotter est une femme au physique imposant. Voilà pourquoi Gilly la surnomme « la baleine ». Mais Trotter a aussi le cœur le plus grand de la planète. Chez elle, Gilly fait la rencontre de William Ernest, un petit garçon très timide au passé mystérieux, et de M. Randolph, le voisin âgé et aveugle qui dîne avec eux tous les soirs. Le respect et l’entraide sont les règles de base dans ce nouveau foyer qui va évidemment rapidement déstabiliser le caractère piquant et méprisant de Gilly. Même si, à peine arrivée, la jeune fille, à bout de patience, a bien l’intention de rejoindre par ses propres moyens sa mère qui ne se décide pas à venir la récupérer.

La fabuleuse Gilly Hopkins, The Great Gilly Hopkins, est sorti pour la première fois en France en 1983 aux éditions de l’Amitié sous le titre Gilly et la grosse baleine. L’ouvrage de Katherine Paterson date de 1977. En 2016, les éditions Hachette rééditent ce classique de la littérature pour la jeunesse à l’occasion de la sortie du film de Stephen Herek. Sur la couverture, il est écrit « D’après le roman de Katherine Paterson ». Que lit donc le lecteur ? Une novélisation du film ? Une version simplifiée, plus courte du livre original ? Même sans être sûr de la réponse, il y a là l’occasion de faire une jolie découverte. Car Gilly et ses amis sont touchants et drôles. Galadriel a droit à une quête initiatique typique avec les émotions et les rebondissements attendus. Elle rappelle que l’amour aide à traverser bien des étapes dans l’existence jalonnée d’épreuves désagréables. Sans être inédits, les thèmes, le rythme et les messages de ce roman sont forts. La lecture de ces aventures est pleine d’enseignements et bien agréable.

La fabuleuse Gilly Hopkins

Présentation de l’éditeur :
Avec son mauvais caractère, ses poings musclés, et ses bulles de chewing-gum, Gilly Hopkins ne supporte rien ni personne. Surtout pas les reproches de son assistante sociale. Et encore moins l’étouffante Maime Trotter, la grosse baleine qui lui sert de famille d’accueil ! De toute façon, Gilly attend que sa véritable mère vienne la sauver de cet enfer. Et, si jamais elle tarde trop, c’est décidé : Gilly partira elle-même à sa rencontre.

Lecture Academy

Publicités

Une réflexion au sujet de « La fabuleuse Gilly Hopkins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s