Albums jeunesse·La bibliothèque de Fanny

La tresse ou le voyage de Lalita

Il n’est plus besoin de présenter La tresse, le roman de Laetitia Colombani, dans lequel se croisent les destins de trois femmes. Lalita est l’une de ses femmes. Elle vit en Inde et rêve d’une existence différente de la sienne pour sa fille, Lalita. Leur histoire a été choisie pour être adaptée et présentée dans un album publié aux éditions Grasset Jeunesse et soutenu par Amnesty International. Tout commence par les cheveux de Lalita que sa maman lui démêle chaque matin et par le métier qui se transmet de mère en fille depuis des générations, celui de nettoyer les toilettes des fermiers. Arrive très vite le rêve de Smita d’envoyer sa fille à l’école. Après un gros sacrifice, cela en vaut la peine. Sauf que Smita, Intouchable, n’est pas acceptée dans sa classe. C’est l’événement de trop ! Smita décide donc de tout quitter pour que Lalita ait une chance. Peu importe les dangers.

Pour ce nouveau format, le texte de Laetitia Colombani est accompagné des illustrations de Clémence Pollet. Ces dernières sont colorées, ont des contours très nets et ne dissimulent rien. Ni l’espoir, ni la tristesse, ni la peur, ni le bonheur qui passent tour à tour sur les visages de ces beaux personnages, libres et courageux. Quelle bonne idée de raconter ainsi cette histoire. Les lecteurs y ont désormais accès dès leur plus jeune âge ! Elle est très importante. Pour tous ! Elle ouvre les yeux et fait faire un voyage intense.

Présentation de l’éditeur :
Comme chaque matin, Smita démêle les cheveux de sa fille Lalita. Elle ne les a jamais coupés, ici les femmes gardent longtemps leurs cheveux de naissance, parfois toute leur vie. Elle divise la chevelure en trois mèches, qu’elle entrelace délicatement pour en faire une tresse. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui, Lalita va entrer à l’école. Adaptation jeunesse de la partie indienne du best-seller La Tresse, ce bel album graphique et lumineux nous raconte la traversée de l’Inde de la petite Lalita et de sa maman Smita, nées Dalits, Intouchables. Une formidable histoire de vie, de rébellion, de croyance et d’espoir, magnifiquement mise en images, qui ouvre la réflexion sur les différences sociales, la condition féminine et l’accès à l’éducation.

Le roman :

Publicités

3 réflexions au sujet de « La tresse ou le voyage de Lalita »

  1. J’ai tellement aimé ce roman… Je n’ai pas encore pris le temps de feuilleter l’album mais je suis certaine qu’il est superbe.
    Belle soirée.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s