Partenariats·Partenariats Actes Sud Junior·Romans jeunesse

Stolen

Australie, années 70. Joshua, d’origine aborigène, sait qu’il a été adopté après le décès du fils naturel de ses parents. Alors qu’il est devenu adolescent et qu’il se sent parfaitement intégré, sa sœur le retrouve et lui apprend que s’il vit avec Margaret et John depuis toutes ces années, c’est parce qu’il a été enlevé à sa mère, volé. Le foyer ? Il ne s’en souvient pas vraiment. D’elle, de leur frère ? Non plus. En compagnie de Ruby, Joshua prend la route pour savoir d’où il vient et apprendre plus de choses sur les circonstances qui ont permis à des Blancs de l’adopter.

Pendant un siècle, de 1869 à 1969, des enfants aborigènes ont été enlevés à leur famille par le gouvernement australien, placés dans des institutions, maltraités et obligés d’oublier leur culture. Parce que les Blancs étaient soi-disant supérieurs aux autochtones, qu’une partie de ces derniers pouvait « assimiler » le mode de vie des Blancs et que les autres devaient disparaître par sélection naturelle. Ces enfants font partie de ce qui est appelé les « stolen generations ». Le sujet est rare en littérature pour la jeunesse. Pascale Perrier le traite ici avec beaucoup de tact. Pour informer, étudier l’impact et graver dans les mémoires. Elle donne la parole à Joshua, à Ruby, à Margaret. Elle les fait se livrer à travers des chapitres courts mais efficaces, tous très entraînants. Stolen, c’est malheureusement un bout de l’Histoire de l’humanité. C’est, aux éditions Actes Sud Junior, une quête identitaire parfaitement menée.

Présentation de l’éditeur :
En Australie, et ce jusque dans les années 1970, des enfants aborigènes ont été retirés à leur famille pour être confiés à des Blancs. Joshua, quinze ans, est l’un d’eux. Métis, il a grandi dans le confort matériel et l’ignorance totale de ses vraies racines. Son univers est bouleversé le jour où surgit Ruby, sa sœur de sang, qui elle a subi la brutalité des foyers. Il est “abo”, et cette révélation arrive comme une claque, un ouragan. Prisonnier des préjugés accolés à cette minorité ethnique, Joshua se lance dans une quête de vérité qui l’emmènera dans l’Outback et sa terre rouge. À la découverte de ses origines, d’une spiritualité et d’un art ancestraux.

4 réflexions au sujet de « Stolen »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s