L’été des pas perdus

Madeleine a une mère qui pense remplir sa mission en lui offrant tout ce dont elle a matériellement besoin et un père absent qui collectionne les petites amies. Mais elle a un grand-père adorable qui s’est toujours occupé d’elle. C’est pour ça que lorsqu’elle se retrouve seule avec lui pour l’été et qu’elle réalise qu’il commence à perdre la tête et à la confondre avec sa sœur, une tante disparue depuis longtemps, dont elle porte le prénom, elle décide de prendre à son tour soin de lui et même de l’emmener jusqu’en Normandie, là où il a grandi et assisté à la fin de la guerre.

L’été des pas perdus est un très beau roman de Rachel Hausfater sur une partie de ce que c’est que de faire face à la maladie d’Alzheimer, terrible occupant qui envahit chaque jour un peu plus un être aimé. La première étape, celle dont il est question ici, est l’acceptation. Madeleine en traverse les épreuves dont celle de vouloir sauver, en vain, la personne qu’elle aime le plus au monde. Face à l’inéluctable, drôle de personnage détesté autant dans la fiction que dans la réalité, elle doit accepter de rendre les armes et de laisser son « Gramps », alors en aucun cas affaibli ou dégradé, embarquer pour sa nouvelle vie dont elle ne fera plus partie. Du moins pas de la même manière.

Dans la collection Tribal des éditions Flammarion et accessible aux plus jeunes des lecteurs, voici un ouvrage d’une grande sensibilité. Ses chapitres, intenses et courts, évoquent l’inconstance des moments. La maladie n’est pas une fois nommée car il n’y a en effet aucun nom, aucun mot « parfait » pour définir ce qui est alors vécu. Le voyage est aussi terrible que beau et enseigne beaucoup (que ce soit sur l’Histoire ou sa famille) à Madeleine à la frontière, elle aussi, d’une nouvelle existence.

L'été des pas perdus

Présentation de l’éditeur :
Madeleine
a un grand-père dont elle est très proche. Mais depuis quelques temps, il change, il oublie les choses ; pour lui, passé et présent se confondent. Le temps d’un été, Madeleine et lui vont cheminer ensemble.

Groupe Flammarion

Vous aimerez aussi :
Arrête de mourir


5 réflexions sur “L’été des pas perdus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s