Romans étrangers

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux est une lecture commune avec Céline du blog Mon Univers des Livres (son avis) et Linda du blog Sir This and Lady That (son avis).

Tout commence par un accident qui tue Judith, la meilleure amie de Grace, ainsi que son cheval. Grace, elle, est amputée d’une jambe et Pilgrim, sa monture, a miraculeusement aussi survécu. En dépit des blessures de l’animal, Annie Graves, la mère de Grace, ordonne à ce qu’il ne soit pas euthanasié. Car bien que la jeune fille décrète ne plus jamais vouloir le voir, la célèbre journaliste sait pertinemment que ce sont ces deux êtres qui s’en sortiront et s’ouvriront ensemble à leur nouvelle vie ou bien aucun des deux. Le combat commence à New York et se déplace rapidement dans le Montana où habite Tom Booker, un homme capable de parler aux chevaux, de sonder leur âme et de les guérir des tous les maux.

Mais voilà, ce n’est pas uniquement Annie et Grace qui voyagent à travers tous ces états. C’est aussi leur relation mère fille ou le caractère plutôt autoritaire d’une Annie carriériste (en réalité plus perdue que dictatoriale). C’est une adolescente qui doit réapprendre à aimer son corps ou qui se demande aussi ce que ses parents pensent d’elle suite à la catastrophe. C’est la belle mais fragile relation entre Annie et Robert ou le lien à réparer entre Grace et Pilgrim. De quoi faire vivre à ces personnages une aventure intérieure intense. Et dans des décors extraordinaires merveilleusement décrits. D’un drame à une histoire d’amour des plus pures en passant par tout ce qui fait la vie dans les grands espaces et évidemment l’amour porté aux chevaux, Nicholas Evans, de sa plume fluide mais qui emprisonne tel un lasso, captive, attendrit, émeut, surprend. Sans procès, sans pathos, sans oublier aucun de ses protagonistes, il offre avec L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux un roman initiatique aussi bouleversant que réparateur et libérateur. Au cinéma, c’est Robert Redford qui lui a offert une magnifique seconde vie.

L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux The Horse Whisperer

Présentation de l’éditeur :
Tom Booker est ce que l’on appelle dans les vielles histoires américaines un chuchoteur. Il a un don avec les chevaux. Il est capable de rendre le plus enragé d’entre eux doux comme un agneau. Il vit dans le Montana où il gère le ranch familial avec son frère Frank et sa famille. C’est vers Tom que va se tourner Annie Graves Maclean, suite à l’accident qui a rendu sa fille handicapée et fou son cheval Pilgrim. Il lui apparait comme une évidence que l’enfant ne pourra pas guérir si son cheval ne se remet pas. Pendant quelques semaines, la mère et la fille vont, en même temps que Pilgrim, panser leurs blessures et réapprendre le vrai sens de la vie.

The Horse Whisperer Robert Redford  ©Touchstone Pictures/Buena Vista for Sky Premier publicity only The Horse Whisperer Movie 03
The Horse Whisperer Movie 05
The Horse Whisperer Movie 01

Le Challenge Cabossé Logo

11 réflexions au sujet de « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s