C'est lundi, je dépoussière...·Romans français

C’est lundi, je dépoussière… Métamorphose en bord de ciel

C'est Lundi, je dépoussière..

Chaque lundi, Entre Les Pages vous propose un ancien article dont le texte et la mise en page ont été rafraîchis. De belles redécouvertes au programme ! Aujourd’hui, place à…

Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

Tom – Hématome – Cloudman est un cascadeur raté. Alors qu’il se fait encore soigner pour cause de fracture, on lui annonce qu’une tumeur s’est attachée à sa colonne vertébrale. Il décide de l’appeler « la Betterave ». A l’hôpital, où il s’ennuie fortement, il profite des nuits pour voler les plumes des oreillers de ses voisins de chambre et se construire des ailes. Pendant ses escapades, il fera la rencontre d’un petit garçon de sept ans atteint d’une leucémie mais aussi celle d’une femme oiseau qui lui confie qu’elle peut l’aider à se transformer en animal lui aussi pour vaincre son cancer plutôt que de mourir.

La maladie s’empare d’un corps et le ronge. Mathias Malzieu explore ici le mal et la mort. Avec son cœur et ses yeux il compose un ouvrage tourmenté et magnifique. Il porte ses couleurs, ses images et transporte comme un tourbillon fait d’angoisses et d’espoir. Les mots s’imbriquent, s’extasient, jouent, s’esclaffent comme il en serait presque interdit. Des courbes de ses songes l’auteur sait faire de ce conte fantastique une mélodie parfaite. Même si le ton est noir et cruel, les notes flottent, sucrées, justes, belles, illuminées et magistrales. Ce sont de petites fées des songes qui couvent ce monde en fin et font éclore la symphonie du cardinal. Tout en douceur et tout en puissance, dame élégante, l’imagination frappante et merveilleuse engloutit et fait du lecteur un compagnon de ciel pour Tom. Superbe !

Métamorphose en bord de ciel Métamorphose en bord de ciel Poche

Présentation de l’éditeur :
Tom Cloudman
est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques le propulsent au sommet de la gloire. Jusqu’à ce qu’un médecin qui le soigne pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable. Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu’il appelle  » la Betterave « . Lors d’une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l’hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de voler rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, ruais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l’amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter. » Dans la tradition de ses contes pour grands enfants, Mathias Malzieu nous raconte l’histoire merveilleuse d’un homme qui veut tuer la mort et tutoyer les cieux. Ce faisant il nous livre une réflexion rare sur le pouvoir de la vie, et de l’amour.

Featherduster

Publicités

4 réflexions au sujet de « C’est lundi, je dépoussière… Métamorphose en bord de ciel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s