Jessie des ténèbres

Le jour, Jessie est une collégienne on ne peut plus ordinaire. Comme beaucoup d’enfants, elle est malheureusement la cible de moqueries de la part de ses camarades et certaines vont même très loin. Il y a peu de temps, Jessie a appris qu’elle avait été adoptée quand elle était bébé et cela soulève chez elle de nombreuses questions. Pour ajouter à ses tourments et à ses interrogations, dans ses rêves, Jessie se retrouve dans une maison qu’elle appelle « la maison qui grince ». Elle est accompagnée de son petit clown qu’elle possède depuis toujours et qui prend alors vie. Leur mission dans ce monde noir et glauque ? Retrouver les différentes parties d’un corps humain pour le reconstituer. Heureusement qu’il y a Alice, une amie que la jeune fille retrouve tous les mercredis pour des moments toujours plus fous, et Gaspard, qui ne laisse pas son cœur indifférent.

Jessie des ténèbres fait suite à Gaspard des profondeurs mais peut être lu indépendamment. Yann Rambaud explique même en fin d’ouvrage qu’il a tout fait pour que ce soit le cas en dépit des difficultés que cela a engendré au moment de l’écriture. Il offre ici un roman à échappée fantastique tout à fait délicieux. L’aventure de Jessie devient vite addictive. Elle explore les thèmes très forts que sont la famille, l’identité, l’amitié, l’amour, le harcèlement, le sentiment de culpabilité, la puberté. Elle rappelle que l’existence est faite de couloirs obscurs, effrayants, emplis de choses et sentiments inexplicables à traverser. Mais qu’il faut de toute façon se rendre de l’autre côté pour retrouver la lumière. Y aller avec intelligence et bravoure est l’idéal. C’est avec un immense plaisir que lecteur accompagne Jessie dans cette quête à la saveur plutôt originale en direction d’une lumière qui brille encore plus fort que celle qui la guidait précédemment.

jessie-des-tenebres

Présentation de l’éditeur :
Jessie
a quatorze ans. Jessie fait des cauchemars. Elle retourne toutes les nuits dans une maison plongée dans les ténèbres. Chaque pièce dissimule de terribles secrets, la clef de son intérieur, et chaque porte, chaque énigme, chaque épreuve traversée lui fait comprendre petit à petit le mystère de ses origines. Le jour, elle vit d’autres cauchemars. Des cauchemars éveillés, cette fois, les mauvaises blagues et les railleries de ses camarades au collège, les questions qu’elle se pose depuis qu’elle sait que son père et sa mère ne sont pas ses parents biologiques. Qui était celle qui lui a donné la vie ? Pourquoi n’a-t-elle pas voulu de la petite Jessie ? Heureusement, les ténèbres de Jessie sont trouées par d’éclatantes lumières. Il y a Alice, d’abord, cette jeune fille spontanée et rieuse qui l’entraîne chaque mercredi dans les plus absurdes dingueries, au cœur d’une forêt merveilleuse où les taupes rendent la vue et les grenouilles savent compter. Et puis il y a Gaspard, un garçon de sa classe qui la fascine et éveille en elle les premiers sentiments amoureux…  

gaspard-des-profondeurs

Jeterminece que j'entreprends 2016

Lecture Academy


5 réflexions sur “Jessie des ténèbres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s