Amélie Nothomb·Romans français

Le sabotage amoureux

Quand en 1975 son ambassadeur de papa emmène sa famille vivre en Chine, Amélie Nothomb a sept ans et voit son vélo comme le meilleur des chevaux. Son quotidien est rempli par deux choses : l’école, où elle n’apprend rien si ce n’est faire des avions en papier, et la Guerre mondiale du ghetto de San Li Tun. Car oui, les enfants de diplomates sont clairement divisés en deux groupes, et les alliés et les allemands se battent, s’emprisonnent, se torturent. La petite sœur d’Amélie, elle, trop belle pour faire partie des affrontements, est infirmière sur le champ de bataille. Un jour, une famille italienne arrive et Amélie tombe amoureuse de la magnifique Elena. Cette dernière, alors devenue le centre du monde pour la future auteure, la méprise, la trahit, l’humilie, la fait souffrir moralement et physiquement.

Le sabotage amoureux est le second roman d’ Amélie Nothomb publié aux éditions Albin Michel. Il est le premier de ses livres considérés comme autobiographiques et conte donc ses moments passés en Chine. La particularité de cet ouvrage tient du fait qu’il soit rédigé à la première personne, par une petite fille et pour des adultes. Championne de l’auto-dérision, de l’auto-analyse, du cynisme, de l’ironie et des références inattendues, Amélie Nothomb ne peut mieux faire entrer le lecteur dans son esprit qu’avec ce roman. C’est surprenant, drôle, unique. C’est plus que bon !

Présentation de l’éditeur :
Saviez-vous qu’un pays communiste, c’est un pays où il y a des ventilateurs ? Que de 1972 à 1975, une guerre mondiale a fait rage dans la cité-ghetto de San Li Tun, à Pékin ? Qu’un vélo est en réalité un cheval ? Que passé la puberté, tout le reste n’est qu’un épilogue ? Vous l’apprendrez et bien d’autres choses encore dans ce roman inclassable, épique et drôle, fantastique et tragique, qui nous conte aussi une histoire d’amour authentique, absolu, celui qui peut naître dans un cœur de sept ans. Un sabotage amoureux : sabotage, comme sous les sabots d’un cheval qui est un vélo… Avec ce roman, son deuxième livre, Amélie Nothomb s’est imposée comme un des noms les plus prometteurs de la jeune génération littéraire.

challenge-anniveaunc-logo

Publicités

7 réflexions au sujet de « Le sabotage amoureux »

  1. Je l’ai lu celui-là, ça c’est sûr, mais je ne me souviens quasiment de rien, même pas que ça se déroulait en Chine (ça me donnerait presque envie de le relire, rien que pour ce facteur « Chine ») ! Impossible de dire si j’avais aimé ou non, c’était avant blog.:-)

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a aussi pas mal de livres que j’ai lus avant le blog et dont je me souviens moins. Je pense que prendre le temps de faire un résumé et de commenter laisse une trace… Si tu veux lire ce livre pour la Chine, passe ton chemin. Mais j’aimerais bien savoir ce que tu en penses aussi 🙂

      J'aime

  2. Je n’aime pas trop Amélie Nothomb j’ai l’impression que c’est toujours la même chose ses livres, du coup ça me lasse, mais ce résumé me rappelle un autre roman d’elle : Antéchrista que j’avais beaucoup aimé par contre.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s