Romans étrangers

Le lièvre de Vatanen

Le lièvre de Vatanen a été lu avec le club de lecture pour la rencontre du 02 juin 2018.

Vatanen, journaliste, vit à Helsinki. Alors qu’il se trouve en voiture avec un ami à la fin d’un week-end, le véhicule heurte un lièvre. Vatanen descend, s’éloigne pour retrouver l’animal mais ne revient pas. Il vient tout simplement de décider qu’il ne retournera pas chez lui, auprès de sa femme qu’il n’aime pas ou dans une société aussi demandeuse que celle dans laquelle on lui demande d’évoluer chaque jour. À partir de ce moment, Vatanen dort où il trouve abri et hospitalité, parle avec qui il rencontre et, surtout, ne quitte pas ce lièvre symbole qu’il soigne, nourrit et cajole.

En 2018, la réputation du roman d’Arto Paasilinna n’est plus à faire. Publié pour la première fois en 1975, il est vite devenu un ouvrage incontournable de la littérature nordique. Il faut dire que les aventures de Vatanen sont toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Que bien des convenances de narration sont brisées à travers les chapitres qui emmènent chacun dans un lieu différent, peuplé d’êtres différents. Chaque existence étonne. Le monde qui se déploie est de plus en plus étrange, tel le rêve d’une certaine Alice dans lequel elle suivait elle aussi un lapin blanc. Déclaration d’amour à la liberté et aux choix, Le lièvre de Vatanen séduit par son idée de départ, son ambiance décalée qui jamais ne faiblit et donc sa constance dans l’imagination et l’écriture. Vatanen et son lièvre sont de bons personnages qui permettent à ceux qui sont moins convaincus par le concept (et apparemment l’humour) d’aller jusqu’au bout de l’expérience.

Présentation de l’éditeur :
Vatanen est journaliste à Helsinki. Alors qu’il revient de la campagne, un dimanche soir de juin, avec un ami, ce dernier heurte un lièvre sur la route. Vatanen descend de voiture et s’enfonce dans les fourrés. Il récupère le lièvre blessé, lui fabrique une grossière attelle et s’enfonce délibérément dans la nature. Ce roman culte dans les pays nordiques conte les multiples et extravagantes aventures de Vatanen remontant au fil des saisons vers le cercle polaire avec son lièvre fétiche en guise de sésame. Il invente un genre : le roman d’humour écologique.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le lièvre de Vatanen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s