Romans jeunesse

Sept jours pour survivre

Le jour de ses 13 ans, Nita, d’origine amérindienne, est kidnappée alors qu’elle se rend à l’école. Elle se réveille dans un lieu totalement inconnu : une cabane en plein milieu de la forêt canadienne. La neige l’entoure évidemment, et les ours aussi. Alors qu’elle réussit à se libérer de son ravisseur et à se débarrasser définitivement de lui, Nita se retrouve complètement seule dans ce lieu très dangereux. Pour survivre, la jeune fille a quelques allumettes et deux barres chocolatées. La retrouvera t-on vivante ou morte ? Elle a sept jours pour tenir. C’est une vraie course contre la montre pour le patrouilleur Gauthier Saint James et Valérie Lavigne qui s’associent exceptionnellement. Les indices sont cependant assez maigres.

Sept jours pour survivre est un thriller de Nathalie Bernard qui a pour toile de fond les persécutions envers les Amérindiens. Il est divisé en parties représentant les jours de la semaine. L’impression que ceux-ci défilent de plus en plus vite est là. À l’intérieur, les chapitres courts s’enchaînent et alternent les points de vue. Du côté de Nita, c’est la faim, la solitude, la peur. C’est s’accrocher en pensant à sa famille, à ses amis, en se concentrant sur les bons souvenirs. Le lecteur tremble pour elle tandis qu’il assiste en parallèle aux avancées et aux frustrations de la police. La lecture est de plus en plus prenante et effrayante même. L’intrigue est plus qu’efficace, elle est bien ficelée et bien menée. L’ouvrage, addictif et haletant, fait passer un moment terriblement délicieux !

Présentation de l’éditeur :
Nita, jeune Amérindienne, est enlevée le jour de ses treize ans. Enfermée dans une cabane de trappeur isolée, elle arrive à se débarrasser de son kidnappeur. Comment survivre dans la neige avec trois allumettes et deux barres chocolatées ? La police est sur les dents, le compte à rebours est lancé. Nita, une adolescente amérindienne, est kidnappée à Montréal et se réveille dans une cabane perdue au cœur de la forêt canadienne enneigée. Qui l’a emmenée ici et pourquoi ? Une chose est sûre : c’est seule qu’elle devra affronter les pires prédateurs. Du côté des enquêteurs, les indices sont rares. Une course contre la montre s’engage. Nita a sept jours pour survivre.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Sept jours pour survivre »

  1. C’est vraiment original comme roman :O Est-ce que c’est expliqué pourquoi ce délais de 7 jours ? Car entre le froid, la faim, etc. cela pourrait être plus ou moins de sept jours. Et cela donne l’impression que c’est forcément 7 jours pas un de plus ou de moins dans le résumer.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s