Romans français

Le temps de Lilas

Alors que Garance comprend qu’elle est enceinte de Samuel, marié et déjà père, Blanche perd la mémoire et reste même, un matin, paralysée dans son lit. Violette, elle, s’est éloignée de son mari en se consacrant beaucoup à sa famille et Raphaël est sur le point de prendre une décision importante. Olivier, qui se sent coupable de la mort de sa femme, prend le temps de renouer avec ses filles. Gabriel grandit. Justine, Babé et Georges sont toujours présents pour faire tourner la maison Balaguère, pour offrir toute l’aide ou tout le réconfort nécessaires aux âmes parfois bien chamboulées de la tribu.

Le temps de Lilas est le dernier livre de la trilogie d’Anne Icart après Ce que je peux te dire d’elles et Si j’ai bonne mémoire. Quelque chose est sûr, retrouver les protagonistes encore une fois est un grand plaisir. Les sagas familiales ont un charme indéniable et les femmes qui sont au cœur de celle-ci sont tout à fait séduisantes. C’est donc dommage qu’ici, dans ce dernier rendez-vous, les événements ne soient finalement pas si nombreux, n’aient pas tant de consistance que cela et qu’ils soient enfermés dans un texte qui, même s’il est agréable à lire et relativement soigné, est trop répétitif. Le lecteur apprécie de terminer l’histoire mais il a un peu tourné en rond pour cette dernière étape.

Présentation de l’éditeur :
« Nul ne guérit de son enfance… » De mère en fille, de fille en sœurs, l’histoire doit-elle se répéter ? se demande Garance quand elle se découvre enceinte. Est-elle prête à « faire un bébé toute seule », comme Blanche l’a fait avec Violette, sa demi-sœur, trente ans plus tôt ? En a-t-elle le droit, quand elle voit les conséquences de ce choix sur la vie de Violette ? En même temps, comment taire l’envie qui la pousse de voir son enfant grandir au sein de cette merveilleuse tribu, tendre et foutraque, ou elle a été si spontanément adoptée ? Tandis que Violette affronte de son côté une crise de couple, et Blanche les démons de son passé, Garance va devoir se décider… Après le roman de Blanche, gardienne de l’histoire familiale, et celui de Violette, sa fille, Le Temps de Lilas clôt tout en douceur cette saga féminine en terre toulousaine. On y retrouve avec bonheur la famille Balaguère et sa tribu de femmes si attachante qui a su conquérir un large public.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le temps de Lilas »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s