Le coin des BD, Mangas...

Calpurnia, la BD, Tome 2/2

Lorsque le lecteur retrouve Calpurnia pour la deuxième et dernière partie de ses aventures, sa mère veut qu’elle prenne des leçons de cuisine, tricote des chaussettes pour Noël et, pire que tout, qu’elle fasse ses débuts dans la société. Ces activités, aussi utiles soient-elles, sont bien loin des vraies préoccupations de la petite fille qui rêve de devenir naturaliste et qui, même si elle ne comprend pas tout, se plonge dans Darwin et Dickens.

Le Smithsonian Institute n’a pas encore donné de nouvelles de la plante que son grand-père et elle ont envoyée, et ses parents veulent l’éloigner de cet homme avec qui elle partage tant de choses.

Alors que tous veulent qu’elle trouve un mari et fonde une famille, Calpurnia, 12 ans, veut aller à l’université. Qu’est-ce qui pourrait bien faire changer les avis et les mentalités ? L’histoire se termine le premier jour de l’an 1900, que lumière portera t-il sur l’avenir ?

La bande dessinée Calpurnia est adaptée du roman de Jacqueline Kelly, publié à l’Ecole des loisirs. Elle est donc divisée en deux parties et raconte l’histoire de l’unique fille des enfants Tate. Elle ne ressemble pas à la petite fille modèle de l’époque, ne remplit aucune attente et est déterminée à toujours agir comme elle en a envie. Cela crée donc des tensions avec Mrs Tate. Mais la relation entre Calpurnia et sa mère devient ici plus profonde et intéressante (les deux personnages se ressemblent d’ailleurs beaucoup physiquement) puisque sa mère se dévoile enfin. Calpurnia n’est cependant définitivement pas là pour réaliser les rêves de celle qui l’a mise au monde.

C’est Daphné Collignon qui a mis Calpurnia sur de superbes planches et qui a choisi les textes qui accompagneraient les dessins. La narration est originale et vivante, les émotions de Calpurnia sont palpables. Espoir, courage, famille, liberté – entre autres thèmes – guident cette aventure passionnante et stimulante. L’entreprise fait parfaitement honneur au texte original. Qui ne voudra pas le découvrir ou le redécouvrir après ça ?

Présentation de l’éditeur :
« Il y avait peut-être une place pour moi dans ce monde, après tout. Une place où je ne serais ni étrange ni égoïste, où je ne serais une déception pour personne. Qui pourrait être déçu par une femme qui découvrirait tant de merveilles scientifiques ? Ma mère, sans doute. Mais je ne voulais pas y penser. »

Le tome 1 :

Les romans :

Une réflexion au sujet de « Calpurnia, la BD, Tome 2/2 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s