Partenariats·Partenariats Magnard·Romans jeunesse

La maison aux 36 clés

LE ROMAN EVENEMENT – PARUTION LE 13 OCTOBRE

Un peu fâchée contre leur père qui part encore une fois en déplacement à l’étranger, la mère de Dimitri et Tessa improvise des vacances dans la maison de feu l’oncle Eustache. Autant dire qu’une grande et vielle maison très poussiéreuse n’était pas vraiment au programme des enfants. C’était sans compter sur les mystères enfermés dans la demeure et toutes ses portes fermées à clé.

Munis d’un lourd trousseau, Dimitri et sa sœur se lancent dans l’ouverture de ces portes et la découverte des différentes pièces. De son côté, Madeleine n’est pas encore prête à évoquer le temps passé ici. Il se trouve que l’oncle Eustache accueillait des personnes malades chez lui, qu’ils les aidaient, et que celle qu’il appelait « Mado » a aussi séjourné au manoir, il y a bien des années, dans le but d’aller mieux. Pendant une de leur balade à vélo, Tessa et Dimitri font la rencontre de Daphné, une jeune fille plutôt triste et secrète. C’est ensemble qu’ils perceront les secrets d’un homme intelligent, altruiste et généreux.

La maison aux 36 clés est un roman de Nadine Debertolis, illustré par Antonin Faure.

Pour l’éditeur, il s’agit d’un escape game littéraire. La libération est ici intellectuelle, spirituelle pour les personnages. C’est une chouette aventure entraînante du début à la fin.

La lecture est d’autant plus agréable que si le texte est soigné, le livre l’est aussi. Les illustrations à chaque début de chapitre permettent de réellement plonger dans cette histoire aux mille énigmes, de se sentir très proche des personnages. Ces derniers sont très attachants et plutôt construits. Dimitri est plutôt lent dans ses réflexions et ses actions tandis que Tessa agit rapidement et dit tout de suite ce qu’elle pense. C’est amusant et cela montre à quel point la collaboration d’esprits très différents est possible et bénéfique.

L’intrigue est aussi rendue vivante par la découverte de photos, d’une étrange machine, d’une pièce dédiée au jeu et à la créativité ou encore du journal de l’oncle Eustache. Personne n’aurait pu s’en douter mais ces vacances vont changer bien des choses. C’est Dimitri qui est le narrateur de ces péripéties. Le lecteur se régale. Si seulement son quotidien pouvait parfois contenir de telles tribulations…

Présentation de l’éditeur :
Dimitri et Tessa partent à l’improviste en vacances avec leur mère. Elle a décidé de retourner se changer les idées dans la maison d’un grand-oncle décédé. A peine arrivés, Dimitri et Tessa se retrouvent face à plein de portes fermées, un trousseau de 36 clés et autant de mystères à résoudre. Tandis que leur mère se plonge dans des rangements et des nettoyages insensés, et se mure dans un silence bougon, ensemble, ils décident d’ouvrir leurs premières serrures pour découvrir le secret de ce manoir démesuré. Qui était vraiment ce grand-oncle mystérieux, mais surtout, que fabriquait-il dans sa grande maison ? De porte en porte, les enfants, bientôt rejoints par Daphné
, une petite voisine, vont ouvrir les différentes pièces les unes après les autres et assembler les indices afin de reconstruire le puzzle. Grâce à leur perspicacité, la maison dévoile peu à peu son mystère si longtemps caché…

Une réflexion au sujet de « La maison aux 36 clés »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s