J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle

Efi est collégienne, elle revient chez elle pour les vacances, des rêves plein la tête. C’est une adolescente comme les autres qui veut voir ses amis, lire plein de livres, découvrir, apprendre, voyager. Mais l’accueil que lui fait sa famille est étrange et, autour d’elle, plus personne ne la regarde plus comme avant. Certaines personnes ne l’approchent même plus du tout. Elle comprend alors qu’elle devenue, comme ses deux meilleures amies, nubile, c’est-à-dire “bonne à marier”. Ses parents et ceux de son futur époux ont déjà convenu d’un accord. Efi prend alors la décision qui va lui sauver la vie : elle va s’enfuir. La mission n’est ni simple ni immédiate, mais il le faut ! Heureusement, Efi peut compter sur un allié très proche pour tenir bon. Pour survivre, pour ne pas se perdre. 

J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle est un roman de Jo Witek. Efi en est la narratrice. Elle est une seule voix parmi des millions, mais elle porte espoir et courage. Elle est une lumière essentielle qui ne doit pas s’éteindre. Publié aux éditions Actes sud jeunesse, ce roman à la fois intense et délicat est à mettre en toutes les mains. Fort et nécessaire.

Présentation de l’éditeur :
En rentrant du collège pour les vacances scolaires, Efi est convaincue qu’elle est une ado comme les autres et qu’à quatorze ans le monde lui appartient. Elle regagne son village, fière d’un carnet de notes exemplaire. Mais cela ne compte plus pour les siens. Elle est une fille nubile à présent, c’est-à-dire : bonne à marier. Plus de liberté, plus d’horizons, plus de livres ni de balades avec les copines. Son avenir est désormais entre les mains d’un père, puis celles du mari qu’on lui a choisi. Elle est devenue une marchandise, un cadeau que s’offrent les familles. Arrachée à l’enfance, ses rêves piétinés, Efi entre dans l’enfer du mariage forcé. Son destin serait-il au XXIème siècle de vivre à jamais en servante emprisonnée ? Le portrait touchant d’une adolescente rebelle qui incarne la voix de millions de jeunes filles opprimés, et le combat contre l’archaïsme.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s