Romans étrangers

Ma belle-mère russe et autres catastrophes

Ma belle-mère russe et autres catastrophes est une lecture commune pour le club de lecture.

Paula est une brillante avocate mais les affaires ne tournent pas merveilleusement en ce moment. La raison ? Elle partageait sa clientèle et sa vie avec Bernhard et vient de quitter ce dernier. Elle attend donc, désespérée, que de nouveaux dossiers se présentent à elle quand la famille Polyakov, composée de Darya, Rostislav et leur fils Artiom, débarque dans son bureau et… dans sa vie ! Car le vol d’un violoncelle mène toujours à une expérience amoureuse inédite suivie d’un mariage et d’une lune de miel avec parents et beaux-parents, à l’adoption d’une poule, à l’hébergement d’un grand-père géant toujours vêtu d’un survêtement, à l’enterrement clandestin d’un chien ou à des jeux de cartes illégaux. C’est bien connu !

Ma belle-mère russe et autres catastrophes raconte les sacrées aventures d’une jeune femme qui se se retrouve du jour au lendemain confrontée aux origines et pratiques russes de sa nouvelle famille. Le récit est basé sur des clichés, oui, mais surtout sur la tendresse, la dévotion et la fidélité qu’ils expriment. L’histoire déployée ici est aussi incroyable qu’amusante. Alexandra Fröhlich a beaucoup d’imagination et fait parfaitement s’enchaîner des événements tous plus fous les uns que les autres. Il ne faut peut-être pas tenter de s’identifier à Paula pour complètement apprécier la lecture car ce qu’elle traverse représente tout de même beaucoup pour un seul être humain. Ceci étant, ce sentiment de « panique à bord » fait partie du concept de cette comédie réussie et sympathique.

ma-belle-mere-russe-et-autres-catastrophes

Présentation de l’éditeur :
En quelques semaines, Paula, brillante avocate, a tout perdu : l’homme qui partageait sa vie la quitte lâchement, emportant avec lui la clientèle de leur cabinet commun. Seule et désœuvrée, Paula est proche du désespoir, quand elle voit débouler dans son bureau désert l’extravagante famille Polyakov et leurs histoires à dormir debout. Et avec eux leur fils, le mystérieux et désirable Artiom, qui emporte dans un tourbillon le cœur chamboulé de Paula. Mais si on ne choisit pas sa famille, on choisit encore moins sa belle-famille et c’est peu dire que les Polyakov sont envahissants ! Avec une belle-mère comme Darya, une femme plus obstinée qu’un char russe et plus folle qu’un furet enragé, le mariage de Paula a-t-il une chance ?

Publicités

10 réflexions au sujet de « Ma belle-mère russe et autres catastrophes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s