Partenariats·Partenariats Le Livre de Poche·Romans étrangers

Les Enfants du Cap

Persephone Jonas, alias Persy, vient du township d’Ocean View. Elle a été élevée par son grand-père, loin des trafiquants, des crapules en tous genres, et a réussi à devenir inspectrice. Le racisme est présent au quotidien et le passé personnel est lourd. Cependant, Persy n’est pas du genre à se laisser faire et est déterminée à faire ses preuves, à être reconnue. C’est pourquoi elle veut que l’affaire du meurtre d’Andrew Sherwood lui soit confiée lorsque le corps de celui-ci est retrouvé sur une plage. Retrouvé et identifié par Marge Labuschagne, ancienne psychologue criminelle. Marge est hantée par l’issue d’une vielle enquête et s’ennuie à voir défiler des patients aux profils forcément plus communs que ceux des meurtriers qu’elle recherchaient autrefois. Bien qu’elles ne s’apprécient pas, et ignorant de toute façon à quel point elles sont liées, Persy et Marge doivent collaborer.

Les enfants du cap est la première enquête de Persy Jonas. Le lecteur réalise rapidement que cette dernière est un personnage agréablement éloigné d’autres héroïnes détectives qu’il est possible de suivre à travers plusieurs aventures. Le duo qu’elle forme avec Marge est donc évidemment hors du commun lui aussi. Elles évoluent dans un monde violent et corrompu que Michèle Rowe expose à avec grâce et sans pitié. Car ici, le décor, le contexte historique et social comptent autant que le développement psychologique des protagonistes et l’enquête qui les réunit. Si ce n’est plus. L’Afrique du Sud est montrée depuis ses entrailles. La dissection est aussi poignante et piquante que divertissante. Le destin de Persy est certifié plus que prometteur.

Présentation de l’éditeur :
Persy Jonas
, jeune inspectrice noire issue d’un township, enquête sur un meurtre qui la renvoie à sa propre histoire. Malgré sa réticence, elle accepte de collaborer avec Marge Labuschagne, une psychologue criminelle à la retraite, qu’elle considère comme une incorrigible raciste. Mais, liées par bien plus de choses qu’elles ne le soupçonnent, les deux femmes découvrent que les plus lourds secrets sont ceux que l’on se cache à soi-même. Tensions raciales, préjugés, corruption, violence… Avec cette première enquête de Persy Jonas, couronnée par le Debut Dagger Award, Michèle Rowe autopsie la réalité sociale d’une Afrique du Sud postapartheid rongée par ses vieux démons.

jtcqj2017logo

LDPLogo

Publicités

5 réflexions au sujet de « Les Enfants du Cap »

  1. Je n’ai jamais lu de polars dans cette ambiance de post-apartheid et celui-ci me dit bien, surtout quand les enquêtes se mêlent à des faits historiques et psychologiques en toile de fond.
    Merci pour la découverte Pauline !
    De mon côté, j’ai acheté Les assassins et Ni d’Eve ni d’Adam 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai été complètement dépaysée et j’ai trouvé cela très agréable. C’est un très bon polar ! Belles lectures avec vos nouvelles acquisitions, Nancy, de grands moments en perspective ! J’ai hâte de relire Ni d’Eve ni d’Adam !!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s