Albums jeunesse·Contes, Fables...

La belle au bois dormant

Parce qu’elle n’a pas été invitée à la cérémonie en l’honneur de la princesse, une fée n’offre pas un don à cette dernière comme le font ses semblables mais la maudit plutôt : « Dans sa quinzième année, la princesse se blessera à un fuseau et tombera raide morte ». Sauvée par le dernier don que la douzième fée présente n’avait encore prononcé, la princesse et tout le royaume ne feront que dormir pendant cent ans en attendant qu’un prince assez vaillant pour affronter les dangers qui entourent le château viennent la réveiller par un baiser d’amour.

La belle au bois dormant est un célèbre conte populaire qui a connu de nombreuses adaptations au film du temps. Les éditions Langlaude proposent de redécouvrir la version des frères Grimm dans la collection Cadet Rouselle. Elle est illustrée par Herbert Leupin, un affichiste suisse à l’origine de la couleur lilas de la vache Milka. Le travail du graphiste se composent principalement de formes géométriques et d’exquises associations de couleurs vives. Chaque page de cet ouvrage regorge de détails et donc de vie. Il s’agit d’un monde merveilleux où beaucoup de ce qu’il y a à découvrir rappelle l’enfance et ses songes vifs en tons et en sensations. Des rêveries qu’il est doux de retrouver et qui gagne aussi en pouvoir ici puisque le sang qui coule de cette jeune fille évoque son passage à l’âge adulte, sa perte d’innocence et sa future vie de femme qui commencera dès que celui qui en est digne aura le droit de traverser la forêt de ronces, symboles de l’être vierge. Cette nouvelle vie, la « malédiction » est également là pour l’annoncer comme inévitable quoique les parents fassent pour protéger leurs enfants.

Présentation de l’éditeur :
Bien sûr, le prince charment réveillera la Belle ; mais connais-tu les embûches qu’il rencontra au bois dormant avant de lui donner un baiser ? C’est ce que tu vas apprendre en lisant La belle au bois dormant.

Challenge Contes

13 réflexions au sujet de « La belle au bois dormant »

    1. J’adore en relire régulièrement! En fait, c’est souvent quand je tombe sur un album ou une adaptation (de n’importe quel genre) que je relis un conte pour bien m’imprégner de l’œuvre originale et de ses messages.

      J'aime

  1. Je réalise en lisant ton billet que je n’ai vu aucune adaptation de ce conte!!! ni à la télé ni au ciné!!! Il me semble avoir lu diverses adaptations du conte quand même!!

    J'aime

    1. Les illustrations sont très jolies! Le texte est le texte original. Enfin, il n’est jamais vraiment pareil au mot près en fonction des versions mais il ne s’agit pas d’une adaptation. C’est ce que je veux dire 😀

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s