Geek Girl, Tome 3

Merci aux
éditions Nathan !

Comme l’annonce Harriet sur la quatrième de couverture et dès les premières lignes, elle est en couple ! Vraiment ! Réellement ! « Pour de vrai » ! Elle et Nick, son homme lion, filent le parfait amour. Elle a d’ailleurs confié leurs premières semaines ensemble et son état de « princesse de dessin animé affligée d’une note de téléphone astronomique et d’une légère tendance à chercher des mots clés tels que « symptômes de l’amour » sur le web » à son journal intime. Lequel se retrouve, le jour des résultats de ses examens scolaires, entre les mains de son ennemie jurée Alexa. Juste avant que ses parents n’annoncent à Harriet que la famille quitte l’Angleterre pour New York pour plusieurs mois. Avant qu’elle ne comprenne qu’elle va en réalité habiter à une heure trente de la Big Apple. Avant que tous oublient son anniversaire pourtant symbolique. Harriet a en effet 16 ans. Elle doit donc fêter proprement son « Sweet Sixteen » et entrer dans l’âge adulte.

« J’aime beaucoup les homards. Ils ont la cervelle dans la gorge, respirent et écoutent avec leurs pattes, et goûtent avec leurs pieds. »

Bon, évidemment, comme d’habitude, tout ce qu’il se passe dans ce troisième tome de Geek Girl, Harriet ne l’avait pas prévu. Elle qui avait passé des semaines à dresser « un tableau comparatif » de son emploi du temps et de celui de son amie Nat pour « qu’à tout moment chacune sache où est l’autre » ! Sans compter les recherches faites sur ses nouveaux professeurs afin de les séduire parfaitement… La voilà obligée de tout quitter : amoureux, amis, maison, animaux. Et bien sûr, l’intégration aux États-Unis va être délicate, chamboulée, déprimante, calamiteuse… en gros, inexistante. Ce voyage réserve plusieurs épreuves à Harriet. Et c’est grâce à lui qu’elle va faire de grosses bêtises mais aussi comprendre, apprendre et grandir comme le veulent ses seize ans tant attendus. Est-ce alors le tome de la maturité ? Certainement. Et il est tout à fait délicieux. Agrémenté de « trucs » qu’Harriet adore savoir et que le lecteur attend dorénavant avec impatience, très drôle et plein d’émotion. A ce stade, la série se prolonge avec un quatrième tome. Mais elle n’a rien perdu son énergie et il naît ici une sagesse qui fait vraiment désirer la suite.

Geek Girl 03

« Les influx nerveux apportent les données au cerveau à la même vitesse qu’une puissante voiture de sport. En ce moment, les miens se traînent pourtant à la même vitesse que le triporteur du laitier. »

« Un de mes faits préférés au monde est le suivant : « Les atomes ne se touchent jamais réellement ». La répulsion électromagnétique entre leurs composants fait que chaque atome flotte, en fait, à une distance infime de ses voisins. Ce qui n’a l’air de rien, jusqu’au moment où l’on se rend compte que les atomes composent tout. Ce qui signifie que vous ne tenez pas vraiment votre stylo : il lévite très légèrement dans votre main. Et que vous n’êtes pas tout à fait assis sur cette chaise : vous êtes suspendu un tout petit peu au-dessus. »

Présentation de l’éditeur :
Je sais que je suis en couple parce que je ris bêtement de mes propres blagues, chante des chansons dont j’ignore les paroles et pirouette sur moi-même, les bras en croix, chaque fois que je traverse un rayon de soleil.Mon quotidien n’est plus qu’arcs-en-ciel, couchers de soleil, textos du matin et coups de fil du soir. Pour la première fois de ma vie, je veux que rien ne change… Alors que feriez-vous si, comme moi, vous deviez déménager à New York et laisser votre amoureux derrière vous ?

Geek Girl, Tome 01 Geek Girl, Tome 02 Geek Girl 04

Je termine ce que j'entreprends 2015

Editions Nathan


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s