C’est lundi, je dépoussière…

C'est Lundi, je dépoussière..

Chaque lundi, Entre Les Pages vous propose d’anciens articles dont le texte et la mise en page ont été rafraîchis. Qu’il y ait 2, 3, ou 4 articles, le but est de vous faire découvrir ou redécouvrir des livres très différents. J’espère que cela vous plaira ! Vous pouvez lire et commenter les avis ici, ils se trouvent à la suite les uns des autres, ou cliquer sur les couvertures ci-dessous pour accéder aux chroniques en elles-mêmes. Belle lecture à tous ! Au programme aujourd’hui :

UN RENDEZ-VOUS SPÉCIAL ILEANA

Tomes 1 & 2: Exil en pays humain / Retour à Edelynn
Ileana est une série de romans d’Isabelle Meyer. Appartenant au genre fantastique, le récit vibre de créatures magiques comme les elfes, les sirènes, les trolls, les nains, les torkadyls ou les lions ailés, de personnages capables de changer de forme, de communiquer par télépathie entre eux et avec des animaux tels que des licornes ou des ours. Les pages comptent aussi d’innombrables aventures enchanteresses et périlleuses à l’intérieur d’un univers entier, bâtit avec soin et maîtrise. Ileana est une fée. Elle vit avec sa mère, la reine Iowena, et son père à Illiriane. Mais pour la protéger de la horde du Seigneur Noir qui détruit tout sur son passage, sa tante l’exile dans le monde du dehors, celui des humains. Accueillie dans un foyer, la jeune fée devient amie avec Claire et Benoît, des jumeaux. Tous deux l’aident à s’intégrer, à aimer ce nouveau monde mais aussi à retrouver une porte pour qu’elle rentre chez elle.

Ainsi commence leur grande aventure à tous ! L’intrigue du premier tome, intitulé Exil en pays humain, se déroule entre un foyer, ses chambres, sa salle commune et ses habitants, une vieille librairie et un voyage en train qui mène les enfants à des ruines, des vestiges auxquels il faut prêter une grande attention. C’est une vraie enquête à laquelle le lecteur participe lui aussi en essayant de décoder les indices, en se baladant entre l’Histoire et les légendes pour découvrir comment atteindre le pays des cinq peuples. Ileana profite de cette excursion spéciale pour découvrir le vingt-et-unième siècle avant de faire présenter à son tour son monde à Claire et à Benoît dans Retour à Edelynn.

Et quel monde la fée ne doit-elle pas remettre debout avec l’aplomb d’une guerrière ! Ses semblables aident Ileana à comprendre ce qui se passe sur ses terres, la guident vers le château du Seigneur Noir. Maline, elle s’offre de nombreux alliés, agit en vrai stratège. Les jumeaux participent activement à cette quête qui leur réserve de grandes surprises. Depuis que tous trois ont remis les pieds à Illiriane, ils ne connaissent que révélations, plans à échafauder, distance à tenir, otages à libérer, colère et enthousiasme à maîtriser. Ils ne sont pas non plus en reste de sacrifices et de trahisons. Leur bravoure, parfois leur imprudence, leur loyauté les conduit à briller au cours d’évènements tous plus forts les uns que les autres en émotion avant un combat final qui envahit l’esprit d’images grandioses, épiques. Ces livres sont entraînants, intelligents, riches en péripéties, sans temps mort, frais, fleuris mais également emplis de rancœur et de vils desseins. L’œuvre commence seulement à déployer ses grandes ailes et elle est déjà si imposante.

Exil en pays humain
Présentation de l’éditeur :
Afin d’échapper à la horde armée qui a détruit sa cité et enlevé ses parents, Ileana, une jeune fée, cherche refuge dans le monde des humains, où elle se fait passer pour une adolescente comme les autres. Le retour dans son pays s’avérant plus difficile que prévu, elle devra compter sur l’aide de Claire et Benoît, ses amis du foyer, et sur celle d’un vieux libraire qui semble en savoir long sur le monde d’où elle vient…

Retour à Edelynn
Présentation de l’éditeur :
Après quelques mois d’exil dans le monde des humains, Ileana a réussi à revenir à Edelynn, le pays des fées, accompagnée de ses amis jumeaux. Ils vont découvrir les merveilles du Monde des Cinq Peuples et affronter ses dangers, à la recherche des parents d’Ileana. Chevauchant ours et licorne, les trois adolescents voyagent de la légendaire Néourvellen, cité inaccessible des elfes, à l’océan des sirènes, sous la constante menace des trolls et des tordakyls. Quels alliés pourront les aider à remporter la guerre qui se prépare contre le Seigneur Noir ?

Tomes 3 & 4 : La cinquième pierre / Le pays de la mort
A peine Ileana, Claire et Benoît ont-ils retrouvé leurs parents, à peine le calme est-il revenu à Edelynn, qu’une nouvelle quête commence, celle de la cinquième pierre. Cette gemme est convoitée par Naragd, le Seigneur noir. À la surprise de tout le monde, elle n’est plus cachée chez les Drasques mais a été volée il y a de cela des années par un faé. Il se nomme Amékel et l’a emmenée dans le monde-du-dehors. Les enfants repartent donc chez les humains et enquêtent pour localiser le cristal. Ileana en profite pour retrouver Stan. Ce dernier, personnage imprévisible de plus en plus touchant, se sacrifie pour ses amis lors d’un combat contre leur ennemi. C’est là, ainsi, que se termine La cinquième pierre, le troisième tome d’Ileana. Le pays de la mort, la suite, entraîne les jumeaux et le faé Aodren dans une aventure encore plus dangereuse. Car depuis la disparition de Stan au coeur d’un volcan en éruption, Ileana a sombré dans l’inconscience. Le seul moyen de l’en sortir est de lui ramener celui qu’elle aime. Ses amis apprennent donc à abandonner leur corps et naviguent de la Terre à l’espace sous forme d’ectoplasmes pour retrouver le garçon. Une question demeure : quelle relation Ileana et Stan auront-ils maintenant que le garçon est un fantôme ?

Autant dire qu’Isabelle Meyer a concocté un programme chargé, périlleux, toujours plus surprenant et tendu à ses héros, du Mont-Saint-Michel aux étoiles. A travers leurs aventures, elle les envoie eux ainsi que ses lecteurs à la découverte de l’Histoire, de la science et des croyances des hommes. L’auteur de Gaël & Dana, aime mêler les faits et les légendes à son imagination des plus fécondes. Cela scintille et entraîne formidablement. Il faut également compter sur des animaux fantastiques (ou disparus…), des fées « trafiquées », des trolls ou des elfes noirs. De la peur, des compromis dangereux, des disparitions ou des rencontres inattendues rythment cette saga l’esprit appartient totalement. Une dématérialisation digne de celle des korrigans générée par le vrai plaisir qu’est cette lecture emplie de merveilles.

La cinquième pierre
Présentation de l’éditeur :
Après avoir libéré leurs parents, Ileana, Claire et Benoît auraient pu prendre un repos bien mérité. C’était sans compter sur leur détermination à mettre la main sur la cinquième pierre! Découvrant qu’elle a été volée il y a des siècles par un faé et cachée dans le monde-du-dehors, ils se lancent sur ses traces. Bientôt rejoints par Stan, ils parcourent les chemins de Compostelle du Mont-Saint-Michel au Massif Central, les sbires de Naragd à leurs trousses.

Le pays de la mort
Présentation de l’éditeur :
Après la chute de Stan dans le volcan, Iléana ne veut plus vivre et sombre dans un coma dont même sa mère ne peut la sortir. Claire, Benoît et Aodren sont prêts à tout pour lui rendre la santé et espoir. Alors ils décident de se fier à Isdragarn pour aller explorer le pays de la mort ……

Tome 5 : Les cristaux d’Eden
Le calme est revenu à Edelynn. Stan a retrouvé son corps, lui et Ileana s’offrent des moments à deux dans le monde des fées. De leur côté, les jumeaux profitent de leur nouvelle vie. Si Benoît ne fait que manger et dormir, Claire étudie tout ce qui l’entoure. Mais Isdragarn et sa fille sont toujours en liberté. Ce qui devait arriver, arrive donc : Irissa, la soeur jumelle de Iolann est enlevée. Et quelle surprise d’apprendre que celui qui a agi à la solde d’Isdragarn est Alsander, leur ami à tous. C’est reparti ! Et alors qu’il faut retrouver les filles d’Aniel et leur mère, les enfants découvrent un elfe sur le point de « naître » dans l’ancien repère du Seigneur Noir. Qui est-il ? Va-t-il, peut-il être leur allié ? Puis, c’est au tour des elfes noirs de vouloir récupérer les cristaux. Il est urgent pour Ileana et ses amis de les cacher dans un endroit sûr. Ils doivent faire ce dont Imraëgg leur a parlé, les lui apporter dans le passé, 40 000 ans auparavant, pour que les pierres servent de guides aux habitants d’Eden au risque que toute vie sur Terre disparaisse à jamais.

Autant dire que leur mission, la dernière de l’ouvrage, est de taille ! Étonnement, colère et angoisse en sont la sève. C’est une autre existence que Claire, Ileana, Benoît, Aodren et Stan découvrent sur Eden. Les fées, plus ou moins éduquées qui ne sont en aucun cas conscientes de leur potentiel magique, sont les esclaves des elfes. Ces derniers n’ont aucunement l’envie de les emmener elles, les korrigans ou les licornes dans leur vaisseau sauveur. Heureusement, la présence des héros d’Isabelle Meyer et leurs actes devraient permettre de rétablir le présent (dans lequel ces créatures sont bien présentes). Ils vont même tenter de l’améliorer. Ce cinquième tome des péripéties d’Ileana est divisé en trois grandes parties qui mettent l’accent sur des personnages ou des lieux assez profondément, avec une réflexion agréable. Finalement, il y a peut-être comme trois longues histoires dans Les cristaux d’Eden. Il y avait, à la fin du Pays de la mort, encore beaucoup de choses à régler. L’auteur a trouvé la forme et le rythme pour atteindre un certain aboutissement. Il est alors possible de dire que ce roman, c’est trois fois plus d’aventures, de surprises et d’émotions. Trois fois plus de plaisir ! Il mène aux Chroniques d’Edelynn, un sixième livre contenant une cinquantaine de nouvelles pour en apprendre plus sur le passé des personnages ou sur ce qu’ils deviennent après ce magique mais pas moins éreintant voyage.
Présentation de l’éditeur :
Le bonheur semble revenu à Edelynn depuis le retour de Stan parmi ses proches. Mais le comportement de plus en plus mystérieux d’Alsander ternit leur joie. De plus, Isdragarn et sa fille Iolann se manifestent. Quant à Imraëgg, il se fait prophète de mauvais augure. Lorsqu’Ileana et ses amis découvrent ce qui se cache dans le sous-sol de l’abri de Naragd, tous les éléments sont réunis pour qu’un drame éclate.

Tome 6 : Chroniques d’Edelynn
Chroniques d’Edelynn est le sixième livre de la saga Ileana. Il s’agit d’un tome bien particulier puisqu’il est composé d’une cinquantaine de chapitres indépendants qui sont autant de moments vécus par ses personnages qu’Isabelle Meyer avait jusque là gardés secrets. Des moments qui se sont déroulés au foyer, qui expliquent ce qu’il est advenu d’Alsander, qui évoquent les heures que Madeline a passées au service du nain Gerek ou celles que Iowena et Aldric ont vécues dans le monde-du-dehors. Sans oublier ce que Stan a traversé en réalisant qu’il était « mort », les vraies dernières heures de monsieur Guillemin ou encore les confidences que Naragd a faites à son journal peu de temps avant de disparaître dans le volcan.

Ce sont là de vraies gourmandises pour les lecteurs, pour les fans de cette saga pleine de ressources. Cette initiative de la part de l’auteur est attirante, captivante et ingénieuse car elle permet beaucoup de choses. Rétablir, éclaircir, approfondir, surprendre, amuser, toucher… Séduire encore… Les récits sont variés, les ressentis sont donc nombreux mais à chaque fois succulents. Plus qu’un voyage, un cadeau avant Le recommencement.

Présentation de l’éditeur :
Avec ces Chroniques, entrez dans l’intimité des personnages d’Edelynn et découvrez leur passé et leur quotidien, mais aussi leurs secrets, leurs joies et leurs peines. Vivez l’installation des peuples d’Eden sur la Terre, la romance entre Aldric et Iowena, la rencontre d’Isdragarn et d’Aslan, les loisirs d’Ileana et de ses amis, l’enfance des jumeaux et de Iolann, le quotidien des nains et des humains à Edelynn, l’Initiation d’Ileana, la vie de Naragd, les états d’âme d’Alsander, les aventures de fées voyageuses dans le monde-du-dehors, la captivité d’Aniel et de Madeline, le scandale qu’Aldric a toujours caché à sa femme et bien d’autres histoires…

Tome 7 : Le recommencement
Après de nombreuses péripéties, Ileana et ses amis coulent enfin des jours heureux à Edelynn. Les comptes sont réglés, les couples formés et chacun a ses petits projets. Stan a par exemple construit une maison pour lui et celle qu’il aime et songe même à demander sa main à la princesse. Mais malgré ce bonheur ambiant, tous reconnaissent qu’il n’y a pas eu que de bonnes surprises durant leurs aventures. Celles-ci ont en effet été très périlleuses et des êtres auxquels les jeunes gens étaient très attachés sont aujourd’hui morts. C’est pourquoi, emplis de tristesse et d’un sentiment d’injustice, Ileana, Stan, Benoît, Claire et Aodren, décident de remonter dans le temps pour changer quelques petites choses… Ces excursions sont en général très délicates et les héros d’Isabelle Meyer en ont heureusement conscience. Cependant, avoir réfléchi à ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire ne va pas empêcher qu’ils soient victimes de certains dysfonctionnements. L’heure va vite être très grave ! Comment réaliser finalement la mission qu’ils se sont donnée ? Comment réussir au moins à se retrouver ?

Après de nombreux rebondissements depuis l’arrivée d’Ileana dans le monde des humains et les Chroniques d’Edelynn, un excellent tome dans lequel l’auteur agrandissait, étoffait son univers, l’équipe décide de se retrouver de nouveau au moment où la jolie fée est emmenée au foyer où elle fait la rencontre des jumeaux et de Stan. Si Le recommencement est un livre aussi enchanteur qu’effrayant, il génère aussi un délicieux sentiment de nostalgie puisque renvoyant le lecteur à plusieurs moments clés de l’histoire et surtout au tout début de celle-ci. Cette combinaison de suspense et de souvenirs rend cette lecture entraînante et émouvante, et prouve la force de ces romans décidément vraiment magiques.

Présentation de l’éditeur :
Ileana et ses amis ont surmontés bien des épreuves et peuvent à présent apprécier la vie à Edelynn. Mais comment être pleinement heureux quand on a vu mourir tant d’amis ? C’est alors que leur vient l’idée de retourner dans le passé récent pour le modifier selon leur souhait.

Tome 8 : Le temps du bonheur
Il y a quelques temps, alors qu’Ileana et ses amis vivaient enfin des jours heureux, ils avaient réalisé à quel prix cela leur était possible et avaient décidé de retourner dans le passé pour changer quelques petits détails. Au grand dam de Benoît, qui rêve de retrouver son corps plus âgé, il se trouve que voyager dans le temps n’est pas si simple et que leur excursion va devoir durer plus longtemps qu’ils ne l’avaient prévu. Au final, c’est deux années qu’Ileana, Claire, Benoît et Stan revivent et reconstruisent. Au rythme des promenades, siestes, gâteaux magiques et autres douceurs. Mais tout est évidemment trop beau pour durer, quelque chose se trame, quelqu’un a un nouveau plan diabolique contre eux et personne n’en a conscience.

Le temps du bonheur, est un roman dans lequel il fait bon vivre. La cité d’Edelynn dévoile de nouveaux décors, est pleine de sa magie, de ses merveilles. Les ennemis ont été éloignés, les amoureux batifolent et ont des projets. Isabelle Meyer fait profiter de son univers et prend le temps de réorganiser les choses avec l’humour, le romantisme et la tendresse que le lecteur lui connaît. Elle laisse aussi la place à certains personnages de se dévoiler. Certes, les événements ne sont pas très nombreux dans ce huitième tome de la série Ileana, qui devait initialement être un prologue, mais cela fait plus que jamais penser que les héros ne seraient pas ce qu’ils sont sans les épreuves par lesquelles ils sont passés et que la vie se doit d’être semée de quelques embûches. Il est également impossible que cette paisible période dure trop longtemps et c’est angoissant au possible. La fin est dès plus frustrantes, évidemment. Comme c’est bon, comme toujours, de retrouver ce monde !

Présentation de l’éditeur :
Après avoir rectifié le passé, Ileana et ses amis réalisent qu’ils ne peuvent pas repartir dans le futur et doivent tout revivre. Heureusement, cette autre ligne de temps est très différente et bien plus agréable que l’ancienne, et ils profitent d’une parenthèse enchantée de deux ans sans se rendre compte que des nuages s’amoncellent au-dessus de leurs têtes…

Isabelle Meyer sur ce blog
Une interview d’Isabelle Meyer

SORTIE DU TOME 9 EN NOVEMBRE 2017

Featherduster


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s