Anaïs Goldemberg·Les éditions du Lumignon·Romans jeunesse

Printemps, une saison chez les sorcières

25ème Heure du Livre 2017

Que d’excitation dans la maison des sorcières ! Ça y est, l’aiguille de l’horloge saisonnière se met enfin sur « printemps ». Hourra ! Le ménage peut commencer ! Attention, pas le ménage conventionnel dont les sorcières se préoccupent peu, mais celui qui consiste à récupérer les traces de magie qui traînent un peu partout pour pouvoir la réutiliser. Elle est par exemple très utile pour recharger les chapeaux. Il y a tout de même quelque chose qui inquiètent les habitantes de la forêt au milieu de toute cette excitation : dans le bois, rien n’a poussé, il pleut sans cesse et aucun oiseau ne se fait entendre. Dans leur demeure, il y a aussi cette ombre qui a pris l’habitude de surgir sans prévenir et qui les terrifie et les animaux qui ont été emmenés dans la cave pour y passer l’hiver ne se sont pas réveillés. Grogragrou, lui, est malade depuis des mois. Bien que Rafistole ne veuille toujours pas que quelqu’un d’autre qu’elle s’occupe de lui, Barbelle emmène le monstre tout doux pour essayer quelque charme sur lui. C’est là, aussi incroyable que cela puisse paraître, que le début d’une aventure souterraine commence. Elle est pleine de surprises et met le courage de chacune à l’épreuve.

Printemps est le troisième livre de la série Une saison chez les sorcières. Ploumpouding, Nébula, Oignonne, Walkyririe, Rafistole, Draculette, Aragnangnan et les autres y sont toujours charmantes. Chacune avec son caractère, son apparence physique, ses manies. À la magie ambiante qui fait pétiller leur histoire, du mystère, de la peur, des dangers arrivent très vite. Se laisser emporter dans ce tourbillon enchanteur et drôle qui fait aussi frémir les personnages d’Anaïs Goldemberg, est délicieux. Il fait toujours excellemment bon tomber dans l’univers créé par le Lumignon. Quelle maison d’édition unique ! Dans ses mots comme dans ses illustrations, elle semble sortir tout droit des rêves du lecteur. À ce stade, elle réserve une fin épique à cette année aux côtés des vingt-six étranges demoiselles aux chapeaux pointus.

Présentation de l’éditeur :
La forêt est bien triste en ce début de printemps. Pas le moindre bourgeon ne pousse, la pluie tombe sans s’arrêter et aucun oiseau ne chante dans les arbres. Heureusement que les sorcières les plus farfelues sont là pour ajouter un peu d’animation ! Mais avec tous les animaux de la forêt sous leur protection, un monstre à soigner et d’étranges apparitions qui viennent bousculer leur quotidien, ces dernières ne sont pas au bout de leur peine. Il ne manquerait plus qu’une catastrophe arrive…

***

Les éditions du Lumignon, c’est aussi :

LES MOTS DOUX

Présentation de l’éditeur :
Quand les sorcières prennent la plume, c’est pour partager leurs (profondes) réflexions sur l’immensité de l’univers, la sagesse de la Nature, le passage des saisons… et les tartines de confiture.
LA CHRONIQUE

***

L’EXTRAORDINAIRE ALMANACH DE LA FORÊT

L’extraordinaire almanach de la forêt (écrit, illustré et annoté par les sorcières)
Présentation de l’éditeur :
L’Extraordinaire Almanach de la Forêt est un beau livre illustré gorgé d’infos, de petites astuces et de grands savoirs qui font le quotidien de sorcières hautes en couleur. Ces dernières vivent en plein cœur d’une vaste forêt qui bruisse de vie et de sagesse, qu’elles nous font découvrir à travers leur regard fantaisiste. Inspiré des anciens almanachs, ce livre aborde la forêt par trois chemins : celui de la découverte naturaliste d’un biotope exemplaire, celui d’un lieu en rapport avec l’humanité et celui de l’imaginaire, des légendes et de la magie. Chaque article est rédigé avec humour par une sorcière. Des cahiers couleurs dédiés au passage des saisons sont entrecoupés d’éphémérides illustrés. Une petite encyclopédie farfelue clôt le livre. Conseils «Beauté au naturel», planche anatomique d’un arbre, schéma de construction d’une presse à fleurs, faux encarts publicitaires, éphémérides : tous les sujets sont bons pour que leurs couleurs et leurs styles s’expriment et enchantent cet almanach magique !

***

LE BOIS SANS DESSUS DESSOUS ET AUTRES HISTOIRES CONTHEES

Présentation de l’éditeur :
À travers dix contes, les héros du Bois Sans Dessus Dessous nous emmènent dans des aventures gourmandes. Loirs, hérissons, grenouilles, chauve-souris : tous ont en commun le thé, qui sert de fil rouge à travers leurs différentes histoires. Ces petites contes initiatiques bien ciselés abordent des thèmes aussi variés que le vivre ensemble, la timidité ou encore l’acceptation de soi.
LA CHRONIQUE

Les éditions du Lumignon

Publicités

4 réflexions au sujet de « Printemps, une saison chez les sorcières »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s