Bilans...·Divers·La 25ème Heure du Livre

25ème Heure du Livre 2017

La 25ème heure du livre est un rendez-vous incontournable pour les manceaux et ceux qui n’habitent pas trop loin de notre jolie ville. Nos libraires adorés y invitent tout plein d’auteurs, leurs inspirations sont aussi riches que différentes, et il y en a pour tous les âges. Chacun peut donc trouver au moins un ouvrage à son goût et garder le souvenir d’un agréable tête à tête avec son auteur. Car au Mans, on aime évidemment prendre le temps d’échanger, de partager, de se donner rendez-vous sur les blogs, les réseaux sociaux ou tout simplement au même endroit l’année prochaine ! C’est excitant, doux et tellement enrichissant. Lectures attendues et retrouvailles, lectures surprise et nouvelles connaissances, voici mon bilan de cette journée que j’attends toujours avec impatience.

La journée commence en général par une visite du barnum dans lequel est installée la littérature pour la jeunesse. À ses côtés, des éditeurs et des associations. J’y ai tout d’abord retrouvé Isabelle Meyer, auteure de la série Ileana. J’ai fait l’acquisition du troisième tome des aventures de Gaël et Dana.

Présentation de l’éditeur :
Lors d’un voyage à New York, Dana visite la statue de la liberté. Hélas pour la jeune fille, le parrain de son ancêtre Daniela n’est autre qu’Auguste Bartholdi, le sculpteur de la statue. Son don de medium se manifeste à nouveau, et elle se retrouve dans le Paris de 1885, à des milliers de kilomètres de son point de départ, ce qui ne facilitera pas son retour au XXIe siècle…

Ma chronique du premier tome :
« Gaël et Dana se connaissent depuis qu’ils sont enfants. Le jour de la rentrée des classe, Gaël emmène son amie voir l’exposition gallo-romaine que prépare son père au musée. Moyennement intéressée par ce qui lui est présenté et donc peu respectueuse des merveilles qui l’entourent, Dana ose toucher un vase datant du Ier siècle après Jésus-Christ. Tout à coup, elle entend des voix, blêmit et s’évanouit. Quand elle ouvre de nouveau les yeux, Dana est Elona, son ancêtre qu’environ quatre vingt générations séparent d’elle !… »

Isabelle Meyer sur le blog

La série Ileana :

***

Cela devient une (très bonne!) habitude, je me suis ensuite dirigée vers le stand des éditions du Lumignon pour faire l’acquisition des nouveautés, dont Printemps dans la collection Une saison chez les sorcières, et enfin acheter Les mots doux (des sorcières). Deux ouvrages écrits et illustrés par la très talentueuse Anaïs Goldemberg. La maison d’édition a aussi édité un ouvrage intitulé Le bois sans dessus dessous et autres histoires conthées auquel je n’ai pas pu résister.

 

Printemps – Une saison chez les sorcières
Présentation de l’éditeur :
Dans l’immense forêt, tout le monde attend avec impatience l’arrivée du Printemps. Mais si les sorcières n’ont pas perdu leur joie de vivre, elles ont toujours le sort des animaux des bois et du monstre Grogragrou entre leurs mains. Il ne faudrait pas qu’une nouvelle catastrophe leur arrive… Cette nouvelle saison entraîne les sorcières dans l’exploration des profondeurs de la forêt, où la magie leur viendra peut-être en aide contre de terrifiantes ombres.

Automne & Hiver

Les Mots Doux (des sorcières)
Présentation de l’éditeur :
Quand les sorcières prennent la plume, c’est pour partager leurs (profondes) réflexions sur l’immensité de l’univers, la sagesse de la Nature, le passage des saisons… et les tartines de confiture.

Le bois sans dessus dessous et autres histoires conthées
Présentation de l’éditeur :
À travers dix contes, les héros du Bois Sans Dessus Dessous nous emmènent dans des aventures gourmandes. Loirs, hérissons, grenouilles, chauve-souris : tous ont en commun le thé, qui sert de fil rouge à travers leurs différentes histoires. Ces petites contes initiatiques bien ciselés abordent des thèmes aussi variés que le vivre ensemble, la timidité ou encore l’acceptation de soi.

***

C’est toujours un plaisir de retrouver Evelyne Brisou-Pellen, une auteure jeunesse incontournable et MON auteure jeunesse fétiche. Je reviens avec 5 livres dédicacés puisque deux tomes du Manoir sont parus récemment et que j’en ai profité pour terminer ma collection de la série Garin Trousseboeuf.

Evelyne Brisou-Pellen sur le blog

***

Toujours dans la partie jeunesse, je n’ai pas pu repartir sans le 20ème tome des Légendaires et le 4ème tome des Enquêtes d’Enola Holmes, la BD.

***

Un des bouquinistes de notre ville est toujours présent sur les lieux. J’ai donc déniché des titres qui me tentaient depuis quelques temps :

***

Chez les adultes, j’ai eu le plaisir de revoir Pierre Bordage, de faire la connaissance « en vrai » de David Moitet, auteur de New Earth Project, de rencontrer Olivier Guez et Laurent Whale.

Wang, Intégrale
Présentation de l’éditeur :
En l’an 2212, le monde est divisé en deux par le REM : une immense barrière électromagnétique. D’un côté, on trouve les pays occidentaux, à l’origine de la séparation et de l’autre, le reste du monde. À l’Est, les croisades successives, religieuses ou idéologiques, contre la science ont fait retomber ces pays dans un quasi Moyen Âge. Confort et nourriture sont des denrées rares. Hygiène et médecine sont inexistantes. C’est le règne de la terreur orchestrée par la pègre. À l’Ouest, la science a poursuivi son évolution : fermes d’organes et contrôle climatique sont des réalités. C’est aujourd’hui un vrai dogme d’État. Les religions sont interdites. Les contacts physiques sont considérés comme rétrogrades. L’amour est désormais virtuel. La soupape de sécurité de cette société ultra (f)rigide : les JU. Une compétition internationale sous forme de guerre uchronique. Wang, un jeune immigrant chinois qui possède comme seuls alliés « Le Tao de la survie de grand-maman Li » et la foi en ses ancêtres, est enrôlé de force dans l’armée française.

Apoptose / Suicide cellulaire
Présentation de l’éditeur :
« Sachez qu’ici tout est assez simple et qu’il y a des choses qui ne changent pas : le paysage est splendide, la nature imprévisible, le village tranquille… Le job, c’est de vous assurer que tout reste ainsi… »  En prenant ses fonctions de chef de la police rurale de Saint-Lary-Soulan, Thomas Galion était loin d’imaginer l’activité qui l’attendait. Mais comment cet ex-capitaine de la Brigade criminelle pourrait-il ignorer la plainte muette d’un cadavre atrocement mutilé ? Peu à peu, les sommets acérés des Pyrénées livrent leurs secrets, et une peur vieille de vingt-cinq ans se répand à nouveau dans la vallée… Et si tout recommençait ?

La disparition de Joseph Mengele
Présentation de l’éditeur :
1949 : ancien médecin SS à Auschwitz, coupable d’expérimentations atroces sur les déportés, Josef Mengele s’enfuit en Argentine. 1979 : après trente ans de traque, il meurt mystérieusement au Brésil. Caché derrière divers pseudonymes, protégé par ses réseaux et par l’argent de sa famille, soutenu à Buenos Aires par une communauté qui rêve du Quatrième Reich, Mengele croit d’abord pouvoir s’inventer une nouvelle vie… En Allemagne, l’heure est à la reconstruction, l’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier. Mais la traque reprend, menée par le Mossad puis par le chasseur de nazis Simon Wiesenthal. Avec l’aide de sympathisants, Mengele trouve un temps refuge au Brésil, auprès d’un couple de Hongrois, dans une ferme reculée. Son errance ne connaîtra plus de répit. De planque en planque, entouré d’une meute de chiens, perché sur le mirador qu’il a fait construire pour guetter les dangers qui le menacent, isolé, déguisé, dévoré d’angoisse, Mengele finira noyé sur une plage brésilienne. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet international trente ans durant ? De quelles complicités en Allemagne de l’Ouest et en Amérique du Sud a-t-il bénéficié ? L’histoire est inouïe, elle est dérangeante. La barbarie nazie y croise la modernité des années 1960 et 1970, et nos ambiguïtés occidentales : que faire des hommes qui ont commis le mal ? La disparition de Josef Mengele est une plongée au coeur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

Les rats de poussière, Tome 1 : Goodbye Billy
Présentation de l’éditeur :
Muté au service des Archives tronquées, l’ex-agent du FBI Dick Benton se retrouve à la tête d’un groupe d’archivistes aussi hétéroclite que talentueux, les Rats de poussière. Leur terrain de jeu? La bibliothèque du Congrès et tous les secrets bien dissimulés de l’Histoire des États-Unis. Chargés d’enquêter sur l’origine de la fortune d’un candidat à l’investiture républicaine, Benton et son équipe vont découvrir la véritable histoire de la confrontation de Billy le Kid et du shérif Pat Garrett en 1881. De quoi faire vaciller la Maison-Blanche plus d’un siècle plus tard?

Les rats de poussière, Tome 2 : Le manuscrit Robinson
Présentation de l’éditeur :
En 1521, les conquistadors espagnols de Cortés mettent à sac la capitale de l’Empire aztèque, et font main basse sur le fabuleux trésor de Montezuma. Deux siècles plus tard, le flibustier Van Hoorn découvre par hasard le trésor. En 2013, un chasseur de trésor a obtenu l’autorisation d’effectuer des fouilles autour de l’île Robinson Crusoé où se serait échoué le navire de Van Hoorn. Mais son bateau est accosté par un commando russe qui prend l’équipage en otage. Un sénateur demande à Dick Benton et ses Rats de poussière d’examiner un manuscrit de Daniel Defoe. Il s’agirait de la première version du roman Robinson Crusoé, très différente de celle qui est passée à la postérité. Quel secret voulait cacher l’écrivain?

***

En somme… Encore une très belle journée pleine de souvenirs et des futures lectures au goût très particulier.
À l’année prochaine !

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « 25ème Heure du Livre 2017 »

  1. C’est la première fois que j’y allais cette année et j’ai passé un très bon moment ! 🙂 je me suis fait dédicacer un policier d’une auteure que je ne connaissais pas mais quand elle a parlé de son livre je n’ai pas pu résisté ahah
    tu as fait de belles acquisitions en tout cas 🙂 bisous !

    Aimé par 1 personne

  2. Quel joli compte-rendu, j’ai eu l’impression de vous accompagner sur ce salon que j’aime beaucoup ❤
    Vous avez fait une bien jolie récolte ! J'ai noté la nouveauté d'EBP qu'il faut absolument que j'achète pour mes enfants.
    J'espère pouvoir revenir l'an prochain 🙂
    Belle semaine livresque Pauline !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s