Divers

Sélection été et rentrée littéraire 2017

Comme d’habitude, le numéro de l’été du magazine LIRE est le plus positif, chaleureux et détendu. Même les auteurs sourient sur les photos ! Si, si, ! Entre conseils de lectures pour l’été et quelques titres mis en avant parmi les 600 (ou presque) de la rentrée littéraire, c’est plein d’idées qui fourmillent pour faire des achats ou ressortir des chefs-d’œuvre de la bibliothèque. Voici donc une sélection de la sélection !

On commence par les conseils :
1 – Les classiques
(Vous pouvez même compléter les lectures avec les adaptations cinématographiques pour les titres de Daphné du Maurier)

Vers le phare (ou La promenade au phare) :
Présentation de l’éditeur :
Des vacances sur une île en Écosse. Un enfant rêvant d’aller au Phare. Sa mère, Mrs Ramsay, objet de l’admiration de tous. Une expédition Au Phare dix ans après. La guerre qui entre-temps a laissé un goût amer. Des survivants qui luttent pour combler le vide laissé par l’absence. Entre résurgences enfantines et souvenirs qui se délitent, Virginia Woolf passe au scalpel les tréfonds de la conscience, en évoquant au travers d’une œuvre poétique les pensées, les délires et les fantasmes de ses personnages. Ce roman, qualifié par son mari Leonard de « poème psychologique », privilégie l’introspection, le récit libre, qui laisse exploser ce qu’elle appelait « la vie telle qu’elle est quand on n’y prend pas part ». A la manière de Joyce ou de Proust, elle décortique l’âme humaine, mettant à nu sa fragilité et les déchirements de son enfance.

Ma cousine Rachel (L’avis d’Entre Les Pages)
Présentation de l’éditeur :
Philip
, sans la connaître, déteste cette femme que son cousin Ambroise, avec lequel il a toujours vécu étroitement uni dans leur beau domaine de Cornouailles, a épousée soudainement pendant un séjour en Italie. Quand Ambroise lui écrira qu’il soupçonne sa femme de vouloir l’empoisonner, Philip le croira d’emblée. Ambroise mort, il jure de le venger. Sa cousine, cependant, n’a rien de la femme qu’imagine Philip. Il ne tarde pas à s’éprendre d’elle, à bâtir follement un plan d’avenir pour finir par buter sur une réalité de cauchemar. Ce don du suspense psychologique, que le nombreux public de la célèbre romancière anglaise lui reconnaît dans chacune de ses œuvres, est particulièrement présent dans Ma cousine Rachel.

Rebecca (L’avis d’Entre Les Pages)
Présentation de l’éditeur :
Une longue allée serpente entre des arbres centenaires, la brume  s’accroche aux branches et, tout au bout, entre la mer et les bois sombres, un manoir majestueux : Manderley, le triomphe de Rebecca de Winter, belle, troublante, admirée de tous. Un an après sa mort, son charme noir hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse de Maxim de Winter, jeune et timide, pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ? Immortalisé au cinéma par Alfred Hitchcock, le chef-d’œuvre de Daphné du Maurier a fasciné depuis sa parution plus de trente millions de lecteurs à travers le monde. Comme Les Hauts de Hurlevent ou Jane Eyre, Rebecca est devenu un des mythes de la littérature. Paru pour la première fois en France en 1940, le livre est ici présenté dans une nouvelle traduction d’Anouk Neuhoff qui restitue toute la puissance d’évocation du texte originel et en révèle la noirceur et la complexité dramatiques.

2 – Les nouveautés

Mrs Hemingway
Présentation de l’éditeur :
Durant l’été éclatant de 1926, Ernest Hemingway et sa femme Hadley partent de Paris pour rejoindre leur villa dans le Sud de la France. Ils nagent, jouent au brige et boivent du gin. Mais où qu’ils aillent, ils sont accompagnés de l’irrésistible Fife, la meilleure amie de Hadley, et l’amante d’ErnestHadley est la première Mrs. Hemingway, mais ni elle ni Fife ne sera la dernière. Au fil des décennies, alors que chaque mariage est animé de passion et de tromperie, quatre femmes extraordinaires apprendront ce que c’est que d’aimer – et de perdre – l’écrivain le plus célèbre de sa génération.

Agatha
Présentation de l’éditeur :
En 1926, à l’âge de trente-six ans, Agatha Christie abandonne sa voiture sur un chemin de campagne avec à l’arrière quelques effets personnels, non loin du cottage où son époux passe le week-end avec sa maîtresse. Toute l’Angleterre la recherche. Son mari est même soupçonné de meurtre. On la retrouve dix jours plus tard dans un hôtel du Yorkshire. Si la disparition d’Agatha Christie n’a plus vraiment le même mystère qu’à l’époque, ce que cette femme traversa dans ce moment difficile et qui l’a poussée à faire de sa vie une fiction reste assez flou. D’autant plus qu’elle n’a jamais rien livré de cet épisode, pas même dans son autobiographie… Que se passe-t-il dans la tête d’un écrivain lorsqu’il ne peut plus écrire ? C’est à cette question que Frédérique Deghelt s’est intéressée en se glissant dans la peau de la reine du polar.

Ces deux titres ne vous rappellent rien ? Vous aimerez sans doute aussi :

Madame Hemingway
Présentation de l’éditeur :
Chicago, octobre 1920. Dans la ville qui vibre sur les derniers airs de jazz de la Nouvelle Orléans, la douce Hadley Richardson rencontre un garçon de vingt ans, grand et svelte, cheveux noirs et yeux noisette, avec, sur la joue droite, une fossette irrésistible. Il s’appelle Ernest Hemingway et méduse l’assistance avec ses récits sur la Grande guerre dont il est rentré blessé à la jambe pour avoir tenté de sauver des vies en Italie. Hadley qui ignore tout du jazz mais joue Rachmaninov avec passion succombe à l’air bravache et aux regards de braise du jeune homme. Elle a vingt-huit ans. Mariés en un éclair, follement amoureux, les Hemingway embarquent le 8 décembre 1921 à bord du Leopoldina pour Paris la trépidante où ils se retrouvent vite au cœur d’une « génération perdue » d’écrivains expatriés qui compte déjà Gertrude Stein, Ezra Pound, James Joyce, F. Scott et Zelda Fitzgerald… Entre l’alcool qui coule à flots, la guerre des ego et la beauté des femmes qui l’entourent, Ernest travaille péniblement à ce qui sera bientôt Le soleil se lève aussi. Son premier roman lui apportera fortune et consécration. Mais à quel prix ? Hadley, qui s’acharne à rester fidèle à ses valeurs, saura-t-elle répondre à ses exigences et rester sa muse, sa complice, son épouse …face à la belle et perfide Pauline Pfeiffer ?…

Agatha Christie, le chapitre disparu
Présentation de l’éditeur :
« Voilà, le livre est fini. J’ai posé le point final. Le titre : Une autobiographie. Je ne me sens pas très à l’aise. Mon éditeur va s’en rendre compte… Des pages manquent : ma disparition à l’hiver 1926. Pourtant, j’ai bien écrit ce chapitre. Des pages et des pages, presque un livre entier. Mon secret. Ma vie privée. Une semaine et demie qui n’appartient qu’à moi. » C’est une histoire vraie. Un mystère jamais totalement élucidé. Une zone d’ombre qui demeure dans la vie d’Agatha Christie. Pourquoi et comment la reine du crime s’est-elle volatilisée dans la nature durant l’hiver 1926 ? Qu’a-t-elle fait pendant ces onze journées ? Pourquoi toute la presse a-t-elle cru qu’elle avait été kidnappée ou assassinée ? Dans ce roman passionnant, Brigitte Kernel se glisse dans la peau d’Agatha Christie pour reconstituer cette étrange disparition. Une histoire d’amour, de vengeance et de trahison.

Également :

***

Ce numéro de LIRE revient aussi sur le succès des sagas littéraires. Si vous ne les avez pas encore découvertes ou si vous les avez beaucoup aimées, pourquoi ne pas vous (re)plonger dans Harry Potter, The Hunger Games, Divergent

***

On poursuit avec quelques titres de la rentrée littéraire :

 

Frappe-toi le cœur
Présentation de l’éditeur :
« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » Alfred de Musset

Notre vies dans les forêts
Présentation de l’éditeur :
Une femme écrit au fond d’une forêt. Son corps et le monde partent en morceaux. Avant, elle était psychologue. Elle se souvient qu’elle rendait visite à une femme qui lui ressemblait trait pour trait, et qu’elle tentait de soigner un homme.

L’Art de perdre
Présentation de l’éditeur :
L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ? Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus depuis longtemps de l’Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ? Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l’Algérie, des générations successives d’une famille prisonnière d’un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d’être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales.

Underground Railroad
Présentation de l’éditeur :
Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les États libres du Nord. De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le « misérable cœur palpitant » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté. L’une des prouesses de Colson Whitehead est de matérialiser l’« Underground Railroad », le célèbre réseau clandestin d’aide aux esclaves en fuite qui devient ici une véritable voie ferrée souterraine, pour explorer, avec une originalité et une maîtrise époustouflantes, les fondements et la mécanique du racisme. À la fois récit d’un combat poignant et réflexion saisissante sur la lecture de l’Histoire, ce roman, couronné par le prix Pulitzer, est une œuvre politique aujourd’hui plus que jamais nécessaire

La serpe
Présentation de l’éditeur :
La serpe revient sur l’histoire de Henri Girard, alias Georges Arnaud, l’auteur du Salaire de la peur, accusé d’avoir massacré trois personnes à la serpe (son père, sa tante et la bonne) dans un château du Périgord, une nuit d’octobre 1941. Henri Girard est alors âgé de 24 ans.

Souvenez-vous…

Et vous, que lisez-vous cet été ? Avez-vous repéré des titres pour la rentrée ?
Les acquisitions d’Entre Les Pages pour l’été 2017 sont ici.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Sélection été et rentrée littéraire 2017 »

  1. Merci pour cette présentation, Pauline !
    Il faudrait que je trouve les romans de Daphné du Maurier, et les romans autour de la disparition d’Agatha me tentent bien !
    Et puis j’attends avec impatience le dernier Nothomb, bien sûr ❤
    Je vais essayer de lire la trilogie de Sauveur et fils, mais aussi le nouveau thriller de Paula Hawkins, Au fond de l'eau.
    J'espère trouver de jolies pépites au cours de mes visites estivales en librairie.
    Bonne soirée Pauline 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, la trilogie Sauveur et fils me plairait beaucoup ! J’attends que ça sorte en poche 🙂 Je n’ai pas encore lu La fille du train de P. Hawkins mais je l’ai alors je pense que je commencerai par celui-ci. J’ai le livre de Brigitte Kernel sur Agatha et je compte les jours avant le prochain Amélie. Une soirée clé dans mon année de lecture !!! Belle journée à vous, Nancy !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s